logo don bosco Remouchamps vue ecole

Saint Raph
(2ème et 3ème degré)

Les news de Saint-Raph !

voyage à Auschwitz

J’ai eu la chance, par l’intermédiaire d’un concours, de participer au voyage annuel à Auschwitz de la fondation Auschwitz. Ce voyage est fait dans l’optique de montrer réellement les choses qui se sont passée en Pologne durant la deuxième guerre mondiale.
Lors de notre arrivée au centre MDSM, le 15 avril 2019 vers 17h, nous avons eu droit à une petite présentation de la fondation Auschwitz par Frédéric Crahay, le directeur de la fondation. Ensuite nous avons été accueillis par Henri Goldberg, le président de la fondation, et il nous a présenté un des derniers rescapés des camps d’Auschwitz, Paul Sobol. Juste après les présentations, Johan Puttemans, coordinateur pédagogique, nous a présenté un exposé : “ De l’antijudaïsme à l’antisémitisme - un bref aperçu “. Pour la fin de cette longue journée, nous avons terminé avec la projection de “ Survivre et résister à Auschwitz “, un documentaire sur des témoignages d’anciens rescapés des camps.
Mardi, nous sommes allés visiter le camp d’Auschwitz 1. Le camp compte 28 blocs et nous avons pu visiter une dizaine de blocs où il est exposé tout type d’images, d’objets et de pièces restant de la Seconde guerre mondiale. Vers 15h30, nous avons eu la projection, toujours au camp d’Auschwitz 1, du film “ Un jour les témoins disparaîtront “ et après notre retour au centre nous avons eu la projection du documentaire, “ L’Allemagne nazie 1933-1945 “, réalisé par des membres de la fondation. Pour finir cette journée, nous avons eu droit au témoignage de Paul Sobol sur son vécu dans les camps durant la Seconde guerre et il a pu répondre à toutes nos questions.
Mercredi, nous sommes allés visiter Auschwitz 2 – Birkeneau. Nous avons pu voir un bloc où les prisonniers dormaient, des douches, des toilettes, etc. Ce camp est très grand donc nous marchions beaucoup à l’extérieur des différents bâtiments. Nous avons également vu les ruines des chambres à gaz et des fours crématoires étant donné que les SS les ont détruits pour ne laisser aucune trace d’eux et nous avons aussi visité le “ sauna “, c’est le bâtiment où les prisonniers étaient déshabillés et rasés. À la fin de la visite du camp, avec tous les membres du voyage, nous avons fait une petite cérémonie au monument, traduit en 23 langues, se trouvant dans le camp en hommage à toutes les victimes de ce massacre et nous avons terminé la cérémonie au lac des cendres se trouvant au fond du camp. De retour au centre, vers 16h30, Henri Goldberg nous a présenté un exposé, “ Les mesures antisémites prises par les nazis pour préparer le judéocide “ et par la suite la présentation d’une conférence de Johan Puttemans, “Le système concentrationnaire versus le système d’extermination“.  Pour la fin de soirée, comme précédemment, témoignage et réponses aux questions par Paul Sobol.
Jeudi, nous sommes partis du centre vers 10h du matin en direction de Cracovie. Là-bas, pour mon groupe, Frédéric nous a fait visiter le ghetto de Cracovie. L’après-midi nous avions du temps libre pour visiter le reste de la ville jusque 16h pour ensuite repartir vers le centre. Ensuite, vers 19h30, commença la cérémonie de clôture où, après l’entrée, les lauréats, donc les gagnants du concours annuel de la fondation, ont dû se présenter ainsi que leurs travaux et dire leur ressenti par rapport au voyage et ensuite après le repas, nous avons eu droit à un petit concert privé d’un groupe polonais nommé Molo.
Vendredi, le dernier jour, nous avions le choix le matin entre du temps libre et une visite guidée par Johan Puttemans, “ Sur les traces des juifs d’Oświęcim “, puis nous avons quitté vers 11h30 le centre pour l’aéroport de Cracovie et le retour en Belgique.

Marylène Fontaine, élève de 6GT2

voyage à Auschwitz voyage à Auschwitz voyage à Auschwitz voyage à Auschwitz voyage à Auschwitz voyage à Auschwitz

Repas solidaire

bravo pour votre participation! 350 élèves et professeurs ont soutenu le projet Mokamo (848 € récoltés) pour la construction d'un atelier polyvalent pour les écoles du village de Mokamo au Congo.

Repas solidaire Repas solidaire

Les 6P à liège

Matinée aux Assises de midi Liège et après- aux Guillemins pour l’Expo 80: une belle journée avec nos 6P1/2/3&5, riche en enseignement et découverte!
Mme Renard

Les 6P à liègeLes 6P à liège Les 6P à liègeLes 6P à liège Les 6P à liègeLes 6P à liège

Glisser la souris sur les petites photos
pour les voir apparaître en grand

Les 6P à liège

Saint joseph des Menuisiers

Fête des menuisiers sous le soleil printanier avec une équipe formidable.

St Joseph des menuisiers St Joseph des menuisiers St Joseph des menuisiers

Le 12 mars, les 5T visitent de hauts lieux bruxellois

Le 12 mars, les 5T visitent de hauts lieux bruxellois Le 12 mars, les 5T visitent de hauts lieux bruxellois

Les 5GT2 à Bruxelles

Le mardi 12 mars, la classe de 5ème sciences économiques a effectué une sortie scolaire à la banque nationale belge, plus précisément à son musée, et au parlement.
Arrivés à la BNB, nous avons été contrôlés puis équipés d'un casque pour mieux entendre le guide.
Cette visite nous a beaucoup appris sur les fonctions de la BNB, notamment comment elle fait pour gérer l'argent en circulation.
Nous avons aussi appris à faire la différence entre un vrai et un faux billet.
C'était aussi très amusant car la visite était agrémentée de petits jeux.
L'après-midi, nous avons visité le parlement fédéral.
Là-bas, nous avons pu visiter le sénat et la chambre des représentants afin de pouvoir mettre des images sur ce que l'on avait étudié dans notre option et en histoire.
Laurie Lamovaltay
Marianne Lefort
Mallaury Bodson
Maxime Noël
Elèves de 5GT Sciences économiques

Les 5GT2 à Bruxelles

Les 5GT2 aux Assises et à la RTBF

Le 29 janvier dernier, dans le cadre du cours de sciences économiques, nous nous sommes rendus au Palais de Justice de Liège afin d'aller assister à un procès d'assises.
Nous avons été voir le procès de Sabrina Joannes et de Stéphane Médot accusés du meurtre de Chantal Humblet.
Nous avons entendu les témoignages des deux juges d'instruction qui ont mené l'enquête.
Je n'avais jamais été dans un tribunal de ma vie. Maintenant, je sais ce qui s'y passe.
J'ai trouvé aussi intéressants les moments où la juge interrogeait les deux accusés car je ne savais pas qu'ils pouvaient prendre la parole en dehors de leur(s) avocat(s) durant le procès.
Dans l'après-midi, nous avons pris la direction de MédiaRive (studios de la RTBF).
Nous y avons découvert divers métiers de l'audiovisuel tels que celui d'ingénieur du son et celui de monteur.
Nous avons pu entrer dans le studio 40 où sont enregistrées les émissions de The Voice ainsi que dans le studio 40 où se déroule le Grand Cactus.
J’ai trouvé cette journée intéressante et je suis contente d'avoir assisté à mon tout premier procès !
Chloé Léonard, Arthur Muylkens et Anaïs Davreux de 5ème GT éco

Les 5GT2 à Liège Les 5GT2 à Liège

Rhéto Trophée 2019

Le 20 février dernier, deux équipes mixtes de 6 élèves de Rhéto accompagnés de nos professeurs d’Education physique se sont rendus au Sart-Tilman afin de participer à l’épreuve régionale de qualification pour la finale du Rhéto Trophée.
Les équipes engagées concourent dans deux disciplines sportives : une course d’orientation où l’objectif est de réaliser le parcours le plus rapidement possible et une épreuve de corde à sauter en groupe permettant de réduire le temps réalisé à la course par l’octroi de minutes bonus.
Malgré tous leurs efforts, l’école ne sera pas représentée à la finale 2019 qui se déroulera comme chaque année à Neufchateau. Nous pouvons tout de même saluer Amélie, Ana, Marylène, Baptiste, Brian, David, Kilian, Loïs, Martin, Valentin et les 2 Nathan pour leur engagement dans l’activité.
M. Rixhon, professeur d’Education Physique

Rhéto trophée

Une matinée ensoleillée pour penser à sa santé

Les élèves de 3e et 5e ont participé à la 10e édition de la Matinée Santé – Bien-être le 27 février.
Une vingtaine d'ateliers leur étaient proposés: yoga, aromathérapie, sécurité routière, préparation d'en-cas sains, massages, relation police – jeunes, protéger son dos, …
Cette année, 3 nouveautés: exprimer ses émotions par le théâtre; j'écris, je me sens bien et marche nordique.
A la récréation, une collation saine et locale était offerte à tous les élèves.
Les élèves de 6pAAA et L. Cornet

matinée santématinée santé matinée santématinée santé matinée santématinée santé matinée santématinée santé

Glisser la souris sur les petites photos
pour les voir apparaître en grand

Formation GYPROC à l’école pour les 7èmes en aménagement d’intérieur

Comme l’année passée, l’entreprise Gyproc est venue dispenser une formation de base à nos jeunes.
Elle était organisée dans nos ateliers menuiserie où le stand de montage indispensable à la formation avait été installé. L’outillage et les matériaux ont été fournis par l’entreprise.
Celle-ci a débuté par une présentation des différents produits qui a duré une heure, pour se poursuivre avec de la pratique (montage de cloisons et plafonds Métalstud, enduisage, …..) jusqu’à 16 h.
Après le démontage et le nettoyage de l’atelier, la journée s’est achevée par la remise de quelques cadeaux offerts par l’entreprise (mètre, crayon, documentation sur les produits et calculs, ….).
Manu Boucha

Formation Gyproc Formation Gyproc

Les 5P5 au CTA de Marche

Les 5e mécanicien d’entretien industriel à la conquête des nouvelles technologies pour le travail de la tôle.
Une escapade de trois jours au CTA de Marche-en-Famenne a permis à nos mécanos industriels de vivre une belle expérience.
Du dessin assisté par ordinateur à la découpe de l’acier à l’aide d'un jet d’eau en passant par le poinçonnage, le rivetage, le clinchage, le pliage et j'en passe.
Après avoir réalisé des œuvres d'art en DAO (dessin assisté par ordinateur) telles que porte-clés et plaque de décor mural, ils ont pu les voir se découper à l'aide de la découpeuse à jet d'eau. Cette découpeuse possède un jet d'eau qui sort à une vitesse de deux fois le mur du son et à une pression de près de 4000 bars.
Ils se sont également servis de la plieuse numérique avec laquelle ils ont réalisé un bac à outil qu’iIs ont pu reprendre.
Claude EK

5P5 au CTA de Marche 5P5 au CTA de Marche 5P5 au CTA de Marche 5P5 au CTA de Marche 5P5 au CTA de Marche Les 5P5 au CTA de Marche

Les 7P en aménagement d’intérieur visitent le salon Batibouw

Comme chaque année à cette période, le salon de la construction « Batibouw » ouvre ses portes sur le plateau du Heysel à Bruxelles.
Le vendredi 1/3/2019, les élèves de 7ème professionnelle accompagnés de leurs professeurs s’y sont rendus en train et en métro (ce qui était une première pour certains).
Après un voyage sans soucis, les élèves ont pu déambuler dans les allées de ce salon qui comporte quand même douze palais dédiés au secteur de la construction. Nous avons pu y découvrir des constructions entières telles que des maisons, vérandas, piscines, toitures, … ainsi que des aménagements intérieurs comme des S.D.B., dressings, cuisines, portes, …
Après une journée bien remplie, nous avons pris le chemin du retour avec des sacs remplis d’informations et de documentations qui leurs seront bien utiles pour leur dossier de fin d’année.
Boucha Manu

Les 7P à Batibouw

Mini stage d'observation des 6Gt et 6TT

Le 8 février, alors que les profs étaient en journée pédagogique, nos élèves de rhéto vivaient une journée en entreprise. Electricien, contrôleur aérien, ergothérapeute, journaliste TV, infirmière en maison de repos, instituteur primaire, professeur de math, architecte, préparateur sportif, clerc de notaire, informaticien, gérant d'entreprise, … sont autant de professionnels qui ont accepté de recevoir nos élèves.
Par la suite, une activité encadrée par le PMS leur a permis d'évaluer cette journée, d'entendre les expériences de chacun mais également de souligner leurs points forts et leurs qualités. Une autre façon de poursuivre la réflexion quant à la suite de leurs aventures…
Voici le regard (tantôt positif tantôt critique) que quelques élèves posent sur cette expérience :
"Cette journée dédiée à l'observation d'un poste spécifique est une bonne idée dans la mesure où elle permet de découvrir le monde du travail ainsi que les professions qui pourraient potentiellement nous intéresser. Toutefois, l'étendue du stage sur l'espace d'une journée me semble aberrante dans la mesure où la perception du métier en question peut s'avérer ne pas être totalement représentative."
"Je suis partie avec quelques appréhensions concernant ce stage. (…) Cette journée a confirmé mon envie de travailler dans l'écrit et m'a ouvert les yeux sur le fait que, dans ce domaine, il n'y a pas que le journalisme; il y a aussi les attachés de presse, … Ce stage m'a montré les rouages du métier, ce qui était fort intéressant."
" Cette journée fut décisive. Grâce à elle, je poursuivrai mes études à Liège pour devenir ergothérapeute. "
Mme Modave

Une conférence de mathématique! Et pourquoi pas!?

Ce vendredi 25 janvier, Michel Rigo, professeur à la faculté de Mathématiques de l'ULiège et Bernard Voz, chercheur au département des sciences de la Santé Publique de l'Uliège sont venus présenter aux élèves de 6T quelques applications concrètes des maths.
La cryptographie

Conférence Math

Durant cette conférence, j'ai appris que la cryptographie était l'art d'envoyer des messages secrets. … Elle est souvent utilisée dans l'armée, sur internet, pour les votes électroniques,...La cryptographie était déjà utilisée à l’époque de Jules césar qui utilisait des modulo pour être sûr qu'une seule personne puisse lire le message et le comprenne.  (Lucie PIECZYNSKI)
Il nous a expliqué que les maths servaient pour protéger nos données sur internet (carte bancaire…)  (Anais de Smet)

Conférence Math

Les Math et la sociologie
La deuxième conférence concernait plus la sociologie et l’explication de plusieurs situations comme “comment fabriquer un questionnaire utile” qui fut très intéressant et surtout pratique pour le travail de fin d'études des 6tt1. (Elisa Harion)
Parfois les sondages sont aussi incompréhensibles car la question est trop vague et laisse place à des interprétations erronées des réponses. C'est ce que les médias font pour pouvoir "manipuler" les gens en omettant certains détails  (Julien Bar)
"On comprend vite l'importance des maths et de bien comprendre ce qui se passe derrière un chiffre. Ne pas être paresseux et aller voir plus loin." (Ana M.)

Conférence Math

Les 4TT1 à l'Arche

C’est à la fin du mois de septembre que les élèves de quatrième sciences sociales et éducatives ont mis en place un projet consistant à lire une histoire qu’ils auront écrite pour un public ciblé.
C’est dans le cadre de leur cours d’expression orale qu’ils ont préparé ensemble ce projet. Concrètement, pour que tout le monde puisse se faire entendre, ils ont travaillé en conseil. C'est là qu'ils ont d’ailleurs décidé que le public auquel ils s’adresseraient serait quatre dames handicapées encadrées par l’ASBL « l’Arche » se situant à Septroux, dans la commune d’Aywaille.
En second lieu, ils ont écrit et réalisé par petits groupes de trois ou quatre une histoire à lire à Roxane, Bénédicte, Laura et Annick lors de leur rencontre avec elles. Ils ont également réfléchi à des activités à faire, celles-ci tournant principalement autour de leur histoire.
C’est lors d’une heure de cours qu’une éducatrice de l’Arche est venue répondre aux interrogations des élèves sur la manière de se comporter avec leur public, ainsi que la manière d’écrire et raconter l’histoire qui, dans la plupart des groupes, était un conte revisité ou encore un texte sur les différences.
Dès la mi-janvier, tous les mardis après-midis, par petits groupes de 3 ou 4, les élèves se sont rendus à l'Arche. Avec Annick, Béné, Roxane et Laura, ils faisaient d'abord connaissance autour d'un petit café puis ils lisaient leur histoire et enfin terminaient par des activités sensorielles (toucher des objets liés à leur histoire) de mémorisation (relier des images avec des moments de l'histoire, des mémory) , de compréhension (résumer l'histoire, …), de psychomotricité fine (faire des kaplas) ou de créativité (peinture, dessin, …). 
D’après eux, ce moment a été une expérience très enrichissante. Ils ont eu l’occasion de créer un lien avec leur public lors de ces après-midis en leur compagnie et de toucher davantage au monde du handicap.
Sofia pour les 4TT SED

les 4TT1 à l'Arche les 4TT1 à l'Arche

Rencontre avec un dessinateur et caricaturiste

Oli Pirnay, dessinateur et caricaturiste officiel de Sudpresse, a posé ses crayons ce jeudi à l'école. Il est venu parler de son métier, de la liberté d'expression, de l'usage des stéréotypes et du cheminement avant que nous, lecteurs, voyons son dessin de presse dans les pages de notre quotidien ou sur son blog "Les humeurs d'Oli". Merci à lui pour cette belle présentation, lors de laquelle les élèves de 4GT1 et 4TT1 ont même pu s'essayer aussi à la caricature...
Mme Fettweis, professeur de Français

Rencontre avec un caricaturiste Rencontre avec un caricaturiste Rencontre avec un caricaturiste

Rencontre avec une entrepreneure

C'est grâce à l'association 100 000 entrepreneurs que les élèves de 5ème et 6ème sciences économiques ont pu rencontrer Anne-Catherine Liégeois.
Celle-ci a partagé son expérience professionnelle et a expliqué son métier de consultante en coaching d'équipes au sein des entreprises en insistant sur l'importance de la collaboration et de l'intelligence collective.
Elle a également abordé l'importance des matières étudiées à l'école et la difficulté de concilier vie privée et vie professionnelle.
Merci à elle.
Mariane de Rechain, professeur de sciences économiques

Rencontre avec une entrepreneure

Les 3GT2/TT2 au Salon du livre

Une journée bien littéraire pour nos 3GT2/TT2 avec la visite et la découverte de la Foire du Livre de Bruxelles, ponctuée d’une jolie rencontre avec Kim Thuy, une auteure canadienne d’origine vietnamienne!
Nous avons même, sur le trajet du retour, surpris des élèves le nez dans... des livres, bien sûr!
Mme Renard

Salon du livre Salon du livre

La chandeleur

La chandeleur avec la classe de 2eme primaire de St JO. Bravo aux 4P4 pour l'encadrement des plus petits! Une pâte à crêpes réussie... un beau moment de partage.
Mme Reuchamps

chandeleurchandeleur chandeleurchandeleur chandeleurchandeleur chandeleurchandeleur chandeleurchandeleur

Glisser la souris sur les petites photos
pour les voir apparaître en grand

chandeleur

Les biscuits de Saint-Nicolas

Les biscuits «maison» pour les assiettes de Saint-Nicolas au profit du voyage à Gand pour les classes de 3p3, 3p4, 4p3 et 4p4. Une belle collaboration entre les classes.

biscuits de St Nic biscuits de St Nic

Les 3GT1 à Bérinzenne

Ce vendredi 23 novembre, nous nous sommes rendus au CRIE de Spa (Bérinzenne).
Nous avons été accueillis par Anne-Catherine, une animatrice plutôt sympa.
Elle nous a préparé plusieurs activités ludiques.
Le matin, nous avons notamment participé à un grand jeu « Stratego » qui nous a permis de reparler des relations entre les vivants. Nous avons ensuite réalisé un petit labo sur la notion de pH.
A midi, nos titulaires nous ont préparé un pain saucisse. C’était délicieux ! Merci à eux ;-)
L’après-midi, nous avons découvert le milieu des Fagnes.
Nous nous sommes baladés entre les tourbières avant de regagner les voitures.
En résumé, une journée riche en découvertes.
Merci à tous ceux qui ont contribué à l’organisation de cette sortie.
LAMBORAY Kathleen (élève de 3GT1).

Les 3GT1 à Bérinzenne Les 3GT1 à Bérinzenne Les 3GT1 à Bérinzenne Les 3GT1 à Bérinzenne

Les 7ème menuiserie et garage, musique et histoire

La consigne du cours de Français était à la fois simple et exigeante : vivre de nouvelles expériences culturelles - celles qu’on ne ferait sans doute jamais si l’école ne les permettait pas - et que cela convienne à tout le monde. Le jeudi 22 novembre, tous les étudiants sont là pour concrétiser la décision négociée et décidée ensemble et cela débute par la visite de l’opéra : histoire du bâtiment, de la musique, de Liège, de la technique, immersion dans le décor de la Tosca, passage en coulisses, évocation des métiers du spectacle, tout y passe et l’écoute y est attentive. Le lustre impressionne et la vue inédite sur Liège du balcon de la partie supérieure moderne du bâtiment est tout aussi bluffante. La descente en ascenseur extérieur nous ramène devant la statue de Gretry, érigée au-dessus de son cœur embaumé, ramené de Paris.
Place à présent au musée Curtius où les étudiants, par deux, visitent librement le plus grand musée liégeois avec la consigne d’y choisir et de contextualiser 3 pièces différentes à relater dans leur dossier de Français. Killian et Christophe, enthousiastes devant l’impressionnante collection d’armes, montrent toute leur connaissance du grand savoir-faire liégeois. D’autres choisissent des pièces de l’Antiquité ou encore du Moyen-Age et profitent des commentaires de Mlle Marcourt, historienne de l’art, qui a eu l’amabilité de nous accompagner lors de cette journée très réussie. Vivement notre prochaine sortie culturelle !
Dorsan Watelet

Les 7P visitent l'opéra de Liège

L'EEP à une foire régionale organisée à Ans

L’EEP (entreprises d’entraînement pédagogique) des élèves de 7P GTPE, « Remouchamps Evasion », a participé à la foire régionale organisée au Centre culturel d’Ans.
Une vingtaine d’EEP étaient présentes ; ce qui a permis à nos élèves de concrétiser leur projet :
présentation de nos produits touristiques sur notre magnifique stand,
accueil des clients et réalisation de nombreuses commandes,
contacts professionnels avec les autres EEP, parfois même en Néérlandais,
achats de divers produits et services sur les stands présents.
Leur motivation et leur professionnalisme ont fait de cette foire une belle réussite, tant qualitative que quantitative : plus de 50 commandes !
Tous ces achats et toutes ces commandes de vente vont maintenant être traitées dans notre local entreprise à l’école et feront l’objet d’une épreuve de qualification en comptabilité. Les expériences concrètes comme celles-là donnent du sens à leurs apprentissages.
Cédric Grandmaire & Laurence Cornet

l'eep à une foire

Les 6T Informatique à Liège ce 13 novembre

Matinée :

Nous sommes allés au Pôle Image et avons visité l’entreprise Mikros. Cette dernière est spécialisée dans le milieu des effets spéciaux (Animation 2d et 3d, étalonnage, etc.) et a travaillé sur les films Valérian, Astérix et le secret de la potion magique, l’Odyssée et bien d’autres. Nous avons été pris en charge par 2 membres de l’entreprise nous ayant expliqué les principes de base de leur métier, les différents échelons de la chaine des effets spéciaux ainsi que certaines notions des affaires liées à leur secteur d’activité.

Après-midi :

Après notre temps midi, nous nous sommes ensuite dirigés vers le musée de la métallurgie, non loin de la Médiacité. Nous avons eu droit à une visite guidée concernant le secteur de la métallurgie, son fonctionnement, son histoire ainsi que l’impact qu’il eut sur la région liégeoise dans le courant du 19eme siècle. Nous avons par après participé à un atelier manuel où nous avons appris les différents composants de nos téléphones, leurs propriétés et leur utilité.

Réflexions et impressions :

L’excursion fut une bonne expérience, la matinée était enrichissante et assez originale tout comme l’après-midi, bien que ce dernier ait comporté quelques longueurs.

Timothy troisfontaine, 6TInformatique

Excursion à Liège

Journée de formation  pour les 3 et 4 Services sociaux

« Action Teen » aux métiers de bouche au centre Epicuris à Villers le Bouillet
Pour les troisièmes, c’était la première fois, pour les quatrièmes, la première expérience avait été positive et enrichissante, et tous nous nous réjouissions de cette journée en dehors des murs de notre école.
Nous avons eu l’occasion de participer à 4 ateliers : chocolaterie, pâtisserie, cuisine et boulangerie, ceci nous donnant l’occasion de faire connaissance avec chacune de ces spécialités de l’Horeca. Ces ateliers nous ont permis d’apprendre de nouvelles façons de travailler (matériel, organisation …), et puis surtout de déguster ce que nous avions réalisé : hamburger, crudités finement découpées, pain, mayonnaise, petits-choux à la crème pâtissière, le tout « FAIT MAISON » !
Quelle fierté de rentrer à la maison avec un gros ballotin garni des pralines réalisées en équipe !
L’accueil fût très chaleureux, c’était une belle journée, et nous avons hâte d’y retourner !
Mme Rekier, professeur

formation services sociaux formation services sociaux formation services sociaux

Sortie du secteur sciences début novembre

Dès 9h15, comme le soleil de cette belle journée, les élèves de cinquième et sixième sciences générales étaient présents pour embarquer dans les voitures de parents, à qui nous adressons par ce mot, nos plus vifs remerciements, et des professeurs pour se rendre au théâtre des sciences au Sart Tilman.
A peine sur place, la première séance nous transporta dans les mystères de la cinématique : le mouvement….
Après avoir fait la lumière sur certains points qui semblaient pourtant nébuleux pour nos jeunes élèves, les chimistes prirent le relai pour résoudre un crime qui venait de se produire… Nos chers élèves savent maintenant tout ce qu’ils doivent savoir pour nous éliminer sans laisser de traces….
Tant de choses en si peu de temps ! Hé oui, ces spécialistes là sont bien plus pressés, que nos chers professeurs de sciences tant aimés !!!

 

Mr Sépulchre - Mr Braconnier - Mr Uerlings

expo sciences expo sciences

6Q dans le Monde de Tim Burton

Dans le cadre du cours de français, nous avons étudié Alice au pays des merveilles, d’abord le conte puis son adaptation cinématographique réalisée par Tim Burton. Afin d’en apprendre un peu plus sur l’univers très particulier de ce réalisateur, scénariste, poète et dessinateur, nous sommes allés au C-Mine (un ancien site minier réhabilité en musée) de Genk visiter une exposition qui était consacrée à cet artiste de génie. Nous avons ainsi vécu une belle expérience à la découverte des différents talents du papa de Beetlejuice, L’étrange noël de Monsieur Jack, Charly et la chocolaterie et bien d’autres encore.
Marie Archambeau, élève de 6Q3

Expo Tim Burton

Le petit-déjeuner équilibré des 3P4

Le petit déjeuner équilibré réalisé par la classe de 3p4 dans le cadre de leur épreuve pratique. Très apprécié par les élèves de 5p3 et les éducateurs.
Une belle décoration de table grâce aux jolis sets de table réalisés au cours de TIC.
Mme Reuchamps

petit déjeuner équilibré

L'EEP: rencontre et salon

Après avoir accueilli en classe Monsieur FREUVILLE, responsable régional de la caisse d’assurances sociales et guichet d’entreprise XERIUS, les élèves de 7P GTPE ont eu le plaisir de visiter le SALON ENTREPRENDRE à Tour et Taxis Bruxelles.
Ils y ont trouvé beaucoup d’informations utiles pour lancer un projet d’activité indépendante.
Ils ont pu nouer des contacts avec des professionnels du secteur économique tels que : banques, secrétariats sociaux, guichets d’entreprise, entreprises d’innovations technologiques, instituts professionnels, service public fédéral finances et économie,…
Visite très enrichissante qui donne du sens aux matières économiques vues en classe.
Cédric Grandmaire & Laurence Cornet

eep

Portes ouvertes de notre EEP

Afin de se préparer à la foire régionale des EEP (entreprises d’entraînement pédagogique), les élèves de 7P GTPE ont organisé une journée portes ouvertes de leur EEP « Remouchamps Evasion ».
Nous avons accueilli tous les élèves de la section économique, de la 3ème à la 6ème année des 3 filières ainsi que les professeurs, les éducateurs et l’équipe de direction : ça faisait du monde !
Les élèves/employés d’EEP ont assuré l’accueil, la présentation de leur entreprise et de leur catalogue de produits et services variés dans le secteur du tourisme en Pays Ourthe-Vesdre-Amblève.
Nous remercions nos aimables clients du jour pour les commandes réalisées : presque 100 commandes !!!
Nous profitons de l’occasion pour vous inviter à venir nous rencontrer dans notre local totalement réaménagé et redécoré.
Notre EEP « Remouchamps Evasion » est ouverte tous les jeudi de 10h30 à 16h au local A29.
N’hésitez pas à venir nous faire un petit coucou et pourquoi pas passer une commande ;-)
Cédric Grandmaire & Laurence Cornet

Portes ouvertes de l'eep Portes ouvertes de l'eep Portes ouvertes de l'eep

Expo MLK 50 ans après

Ce vendredi 26 octobre, les élèves de 5e professionnelle aide familiale se sont rendus à pied à l’Eglise de Dieupart pour visiter l’exposition consacrée à Martin Luther King, ce pasteur fervent défenseur des droits des noirs aux Etats-Unis. C’est dans le cadre du chapitre sur la violence légitime au cours de religion que la visite de l’exposition a été organisée. En effet, lorsqu’on parle de violence, on évoque aussi la non-violence, méthode privilégiée par Martin Luther King et ses compatriotes pour leur lutte contre la ségrégation. Après une rapide mise en scène du vécu des noirs de l’époque, nous avons visionné une vidéo présentant le célèbre personnage et puis nous avons parcouru, malheureusement un peu trop rapidement au regard de sa richesse, l’exposition. Nous tenons à remercier les organisateurs pour leur accueil chaleureux et enthousiaste. Si l’occasion se présente de revoir cette exposition, nous n’hésiterons pas afin d’en profiter plus amplement.
Mme LAROSE

expo Martin Luther King expo Martin Luther King

Usiner et ajuster ; réfléchir et créer…

par Frédéric Leduc, propos recueillis par Dorsan Watelet

L’école, l’entreprise, l’école encore. Voici un parcours de vie professionnelle, des choix méthodologiques et la posture d’un enseignant à l’atelier. Ça usine !

Je suis prof de mécanique usinage, d’ajustage dans une école de la campagne liégeoise. Mes liens avec l’école débutent à la maison puisque je suis moi-même fils de prof. J’associe d’ailleurs mes primaires aux petites écoles de campagne où je sers de bouche-trou pour combler le manque d’élèves et éviter ainsi les fermetures. Mes soucis scolaires débutent en secondaire, après le divorce de mes parents, où je redouble ma 2e et ma 3e année. Je quitte alors les sciences économiques et suis réorienté vers l’électromécanique en 3Q et 4Q. Il faut croire que cela me convenait mieux. J’étais un élève assez déconneur, excité jusqu’à ce que je comprenne que l’école pouvait me permettre de devenir autonome et indépendant. J’ai donc choisi ensuite de me tourner vers une 5, 6 et 7ème professionnelle tourneur, fraiseur et ajusteur. Je ne regrette pas d’avoir décroché mon CESS la dernière année même si, à l’époque, je n’aspirais qu’à travailler, et que l’on me proposait différents boulots. Je me considère comme un pur produit du qualifiant, un redoublant « pur jus » qui a trouvé sa voie malgré ses échecs ; peut-être que, grâce à ce parcours, je comprends mieux aujourd’hui les élèves qui travaillent dans mon atelier et qui ont un vécu scolaire aussi chaotique que le mien. 

En sortant de l’école, j’ai travaillé 6 mois comme usineur en série mais le côté répétitif ne me plaisait pas et je me suis dirigé alors vers la mécanique automobile puis moto. Etrange que l’école en ait fait des options différentes car cela reste après tout du travail d’assemblage de pièces dessinées, usinées, coulées. Comme j’aime le changement, je suis parti ensuite travailler dans le domaine de la conception et la fabrication de pièces composites, activité que je poursuis toujours aujourd’hui, après l’école.

Apprendre en entreprise

Mon dernier boulot avant de devenir enseignant était électromécanicien dans une confiturerie. A cette occasion, il m’arrivait souvent d’avoir des stagiaires dans les pattes ! Beaucoup d’entre eux étaient un peu perdus et donc peu motivés, se trouvant dans ce métier par défaut. Et puis les conditions d’apprentissage n’étaient pas idéales. En effet, je n’avais pas de contact préalable avec l’école hormis des documents que nous n’avions de toute façon pas le temps de lire, en production ! En fait, j’étais rarement mis au courant de l’arrivée des stagiaires … Je ne savais donc pas ce que leur école attendait de moi en tant que maître de stage et puis, dans l’entreprise, j’étais très actif et j’avais donc d’autres chats à fouetter. Ajoutez à cela que je n’avais aucune formation pédagogique et vous comprendrez que je ne garde pas un excellent souvenir de ce rôle. Je crois qu’il faut en tout cas plus d’interactions entre les enseignants et les maitres de stages pour que ça fonctionne.
 « Fils de » et mariée à une enseignante, j’étais conscient des difficultés du métier mais aussi de la joie de voir les jeunes s’épanouir. Je me suis alors décidé à retourner à l’école pour devenir prof de Travaux Pratiques, fort de mes différentes expériences. J’ai donc suivi un cours de CAP qui m’a appris énormément de choses utiles à ce métier.  Je suis aujourd’hui prof en 2e année dans le cadre des activités complémentaires, en 3ème et 4ème professionnelle mécanique polyvalente, ce qui me permet de suivre les élèves au moins deux ans d’affilée.

Apprendre dans un atelier

Mon atelier est un monde très différent de celui de la classe. Les élèves peuvent bouger, échanger, faire du bruit, manipuler, regarder les autres. J’essaye d’en soigner le cadre : j’insiste par exemple beaucoup sur la propreté des machines. Et puis, il y a les règles O, non négociables, celles liées notamment à la sécurité et puis celles que l’on peut négocier. Je demande régulièrement aux élèves ce que l’on pourrait améliorer. Nous avons par exemple changé l’éclairage ou fait une demande au chef d’atelier pour obtenir une autre machine. La musique est également apparue. L’idée est que les élèves s’y sentent bien pour favoriser leur créativité. Au fond, ils doivent être un maximum libre dans un cadre un maximum sûr. A la journée Portes Ouvertes, un jeune a dit à un visiteur qu’il aimait bien l’atelier parce qu’il y faisait ce qu’il voulait. Ce n’est pas tout à fait vrai mais c’est assez révélateur…

En début de 3ème année, je leur donne une petite pièce à usiner. Elle me permet d’évaluer les compétences initiales de chacun. Ensuite, je leur propose différents petits projets personnels suivant leur niveau : décapsuleur, lampe de bureau, porte-gsm… J’exige que le travail soit original et personnel, c’est-à-dire qu’il ne peut pas ressembler à celui du voisin. Je dois pouvoir les différencier et les associer à chacun d’entre eux. Ils sont évidemment très fiers de les ramener à la maison ou de les rapporter à l’école pour les exposer. Mais ils éprouvent aussi pas mal de difficultés pour avoir des idées, pour créer… Alors, pour leur en donner, je leur montre des exemples sur Pinterest et nous discutons ensuite de la faisabilité de ce qu’ils veulent faire. Qu’est-ce que le produit va demander comme matériel, comme compétences, quelles difficultés vont-ils avoir ? Ensuite, ils doivent faire un croquis à la main, puis un dessin à plat à l’échelle 1/1 si possible. Ils découpent enfin un papier pour se représenter les pliages nécessaires avant d’usiner, scier, ajuster... Cela demande pas mal de compétences intellectuelles, manuelles et morales pour arriver au bout de l’objet : la conception, la dextérité bien sûr et le fait de ne rien lâcher même si on s’énerve, de trouver d’autres solutions techniques.

Seul et en équipe

J’essaye de m’appuyer sur leurs qualités. Les élèves dans la lune sont parfois plus créatifs que les fonceurs alors je les associe afin qu’ils s’entraident. Après tout, en entreprise, on travaille presque toujours en équipe. A l’atelier, il y a donc les projets individuels et les projets collectifs. Pour ces derniers, je récupère plein de machines différentes : une débroussailleuse, un quad pour enfant, un moteur de scooter, une tondeuse, un groupe électrogène, une trottinette, et j’en passe ! Ça leur permet de s’entraîner à visser, dévisser, démonter – ce qui est dans le programme ! - avec la permission de se tromper et de casser à moindre frais. Si ça arrive, on analyse ensemble ce qui n’a pas été.

Quad ou pas quad ?

Surtout, ces objets récupérés sont souvent le point de départ de projets collectifs. Par exemple, parce qu’ils doivent régulièrement traverser la grande cour pour passer de l’atelier de mécanique usinage à l’atelier de soudage, ils ont proposé de placer le moteur du scooter sur le quad pour enfant et de gagner ainsi du temps dans leur trajet. J’ai dit : ‘Pourquoi pas ?’ On a réfléchi ensemble à la faisabilité, à la rentabilité du projet. Est-ce réalisable ? Comment ? Vont-ils réellement gagner du temps ? En classe, on a calculé la distance, la vitesse possible du quad qu’on a comparé avec la marche rapide. On a eu la réponse et on y travaille toujours, le quad avance bien. Bientôt, on verra un petit bolide traverser la cour ! Certains travaillent sur la suspension arrière, d’autres sur le support de selles, sur la visserie etc. On passe de l’ajustage, à l’usinage, au soudage : les cours sont décloisonnés. Ils bossent seuls ou en petits groupes.

L’atelier n’est pas toujours équipé mais ne pas être équipé permet aussi d’être créatif et d’apprendre à devenir technicien. Comme dans le film Apollo 13, lorsque les astronautes se retrouvent en mauvaise posture et qu’ils doivent trouver une solution technique pour survivre avec du matériel limité, les élèves et moi, nous nous retrouvons autour de la table avec les outils et le matériel dont nous disposons et nous réfléchissons à une manière d’y arriver. Comme je leur dis souvent, nous mettons nos cerveaux respectifs dans un bocal commun ! Souvent, cinq-six élèves cogitent seuls comme, par exemple quand ils ont dû trouver une manière de mettre une épaisseur entre deux feuilles de métal de leur porte-gsm : ils y sont arrivés !

Miroir brisé

Mais cela m’oblige à réaliser la plupart des travaux avant eux, pour anticiper les difficultés. Je ne les fais pas devant eux parce qu’ils ne sont pas là pour me copier : ils doivent apprendre en cherchant. En revanche, à l’atelier, j’essaye toujours de me montrer motivé et volontaire. Je me dis que j’ai plus de chance qu’ils le soient également. Alors je travaille sur autre chose tout en me montrant disponible. Parfois, je travaille de la main gauche pour me mettre un handicap et mieux saisir les difficultés. Cependant, je n’ai pas encore trouvé de parade à l’absentéisme qui est un vrai frein parce qu’elle crée des tensions entre les élèves motivés et les autres lâchés. J’essaye de désamorcer tout cela.

Ne pas en faire des exécutants.

D’autres profs donnent des plans aux difficultés croissantes, les uns à la suite des autres et les élèves exécutent les différentes opérations sans réfléchir. Je préfère qu’ils réfléchissent, soient auteurs, que leurs productions soient le fruit d’un cheminement, qu’ils en soient fiers, quitte à ce que cela prenne plus de temps et que cela me demande pas mal d’énergie. En effet, je dois cogiter longuement sur les manières de faire, à en attraper des maux de tête ! Mais si c’est le prix pour produire, pour créer, pour dépanner, pour trouver des solutions en dialoguant, en faisant des compromis, cela vaut la peine. C’est la vie ! En tout cas, je prends mon pied et les journées passent vite.

 

Journée convivialité ce 26 septembre

Le mercredi 26 septembre, les cours ont été suspendus dans les classes afin d’organiser la matinée convivialité.  L’objectif est évidemment, en ce début d’année scolaire,  de mieux se connaître et de tisser des liens entre les jeunes et entre adultes et jeunes.
Diverses activités étaient au programme : balade, match de foot, petit-déjeuner, jeux de coopération, quizz, pétanque, …

Une belle occasion de construire la relation pédagogique qui repose sur la connaissance mutuelle, la proximité, la bienveillance et la confiance.

Matinée convivialitéMatinée convivialité Matinée convivialitéMatinée convivialité Matinée convivialitéMatinée convivialité Matinée convivialitéMatinée convivialité Matinée convivialitéMatinée convivialité Matinée convivialitéMatinée convivialité Matinée convivialitéMatinée convivialité Matinée convivialitéMatinée convivialité Matinée convivialitéMatinée convivialité Matinée convivialitéMatinée convivialité Matinée convivialitéMatinée convivialité
Matinée convivialitéMatinée convivialité Matinée convivialitéMatinée convivialité Matinée convivialitéMatinée convivialité Matinée convivialitéMatinée convivialité

Glisser la souris sur les petites photos
pour les voir apparaître en grand

Et d'autres activités...

Matinée convivialité Matinée convivialité Matinée convivialité Matinée convivialité

 

Journée de convivialité des 3P2

Le vendredi 21/09, nous sommes partis de bon matin pour une journée dédiée à la découverte de notre nouveau petit groupe, nous étions accompagnés de Virginie et Tamara (du PMS).
L’ascension de la « Heid des gattes » s’est faite en file indienne, les yeux bandés, guidés par Mr Légipont.
Vu la météo plutôt « dégoulinante », nous avons monté un campement près du monument à la résistance.
Cela nous a permis de faire notre barbecue bien au sec, puis de continuer à faire de petits jeux pour faire connaissance de façon amusante en ce début d’année.
Lorsque la pluie s’est arrêtée, en début d’après-midi, nous avons repris notre route en passant par le belvédère qui surplombe toute la vallée, puis nous avons regagné l’école.
C’était une belle journée de convivialité!

Convivialité des 3P2

Célébration de rentrée

Lundi 24 septembre.  La rentrée est derrière nous depuis quelques semaines mais c’est le moment de s’arrêter, tous ensemble, les 660 élèves et les professeurs.  Parce qu’une rentrée ce n’est pas seulement une nouvelle classe, des nouveaux profs, une nouvelle farde, …, c’est aussi, et surtout, une nouvelle aventure humaine à vivre ensemble.
Le thème choisi cette année est « la bienveillance », avec entre autre, le texte suivant pour l’illustrer :
Un vieil homme veut apprendre à son petit-fils ce qu’est la vie.
« En chacun de nous, il y a un combat intérieur » dit-il au jeune garçon. « C’est un combat jusqu’à la mort et il se tient entre deux loups. »
« Le premier est ténébreux. Il est la colère, l’envie, le chagrin, le regret, l’avidité, l’arrogance, l’apitoiement sur soi-même, la culpabilité, le ressentiment, l’infériorité, la supériorité, les mensonges, la fausse fierté et l’égo. »
« Le second est lumineux. Il est la joie, la paix, l’amour, l’espoir, la sérénité, l’humilité, la gentillesse, la bienveillance, l’empathie, la générosité, la vérité, la compassion et la foi. »
Le petit-fils réfléchit pendant un long moment. Puis, il demande à son grand-père : « Quel est le loup qui gagne ? »
Le vieil homme sourit et lui répond : « Celui que tu nourris. »

A la fin de la célébration, un appel a été lancé aux élèves pour rejoindre l’EAP (équipe d’animation pastorale) et 3 jeunes ont déjà répondu.  Un bon début !
Dominique Germain, directeur

Célébration de rentrée

La bienveillance – célébration de rentrée 2018

Vaste idée que la bienveillance puisqu’elle regroupe des thématiques comme la coopération, la sécurité, l’écoute, le soutien et l’empathie. Cette année, nous souhaitons que la bienveillance soit encore plus au cœur de chaque journée. Comment nous direz-vous ? C’est la question que nous avons posé à nos élèves et collègues lors de la traditionnelle célébration de rentrée. Voici une partie de la réponse : en nourrissant la facette lumineuse de notre personnalité ou de notre groupe classe, en étant bienveillant avec soi et avec les autres. Peut-être aussi en rejoignant l’équipe d’animation pastorale de l’école qui s'ouvre cette année pour la première fois aux élèves.

Célébration de rentrée

La célébration de rentrée aura aussi été l'occasion de présenter notre nouveau logo : un puzzle parce que nous sommes une pièce de l’école, une chaine de personnages pour l’équipe, des points d’interrogation et des mains pour les animations et réflexions suscitées et enfin des pissenlits pour la pastorale et les graines soufflées que nous laissons aux autres le soin de planter et de faire germer.

SAINT-RAPH BOUGE ENCORE ET ENCORE...

Travaux Juillet - Août 2018

Pour poursuivre les améliorations, extérieures et intérieures du site, des travaux ont été réalisés, la qualité de vie et le bien être de chaque acteur de l’école va en s’améliorant d’année en année.

  1. fin de la rénovation de l’égouttage et du parking devant l’internat. Entreprise A. Hallet  de Remouchamps Travaux Travaux
  2. Nouvelle couverture et nouvelle peinture de la marquise à l’entrée de l’ancienne chapelle. Entreprise A. Ziant de Ster /Francorchamps pour la partie toiture et Entreprise L. Léonard de Remouchamps pour la partie peinture. Travaux Travaux
  3. Nouveau plafond, nouvelle peinture et nouvel éclairage de la salle d’étude et du long couloir de l’étage du bâtiment B. Cette modification améliore l’aspect acoustique la luminosité et le côté ‘’Fraicheur’’ de cette salle.
    Entreprise L. Léonard de Remouchamps pour la partie peinture et plafonds et l’entreprise ELR de Remouchamps pour la partie éclairage.
    Travaux Travaux
  4. Amélioration de l’égouttage à l’entrée principale du réfectoire (car des effluves malodorantes y étaient ressenties).
    Entreprise A. Hallet de Remouchamps.
    Travaux
  5. Isolations du bas du mur du réfectoire des externes (qui donne sur la cour) placement de nouveaux radiateurs plus performants.
    Entreprise T. Renard et F. Piroton de Harzé.
    Travaux
  6. Rénovation de tout le bandeau  extérieur au-dessus de la partie vitrée du réfectoire des externes l’ancien en planches de plastique datait de l’inauguration en 1971.
    Entreprise Jérôme et fils de Nivezé /Sart-lez-Spa.
    Travaux
  7. Placement d’une nouvelle porte vitrée qui va fermer le sas de l’entrée de la chapelle ce qui modifiera grandement la déperdition de chaleur, car les deux anciennes portes en verre n’étaient pas jointives, c’est le moins que l’on puisse dire.
    Entreprise Jérôme et fils de Nivezé /Sart-lez-Spa.

Merci à tous ces professionnels du bâtiment pour les délais respectés et la qualité des réalisations.
Bernard Goffin, Stéphane Willem.
Chefs d’ateliers