logo don bosco Remouchamps vue ecole

Saint Raph
(2ème et 3ème degré)

Les news de Saint-Raph !

Des nouvelles d'un autre ancien

Damien Burnotte, est en 2ème BAC en électromécanique à Seraing, Haute Ecole Henallux.
Du 1 au 3 décembre 2016, il représente la Belgique à l'Euroschils de Göteborg - Catégorie Mécatronique.
On le félicite déjà! Et on lui souhaite bonne chance dans ce beau défi.

Plus d'infos.

3 juin 2016: étincelle d'or

Ce vendredi 03 juin 2016 a eu lieu la remise des prix des épreuves sectorielles pour les métalliers-soudeurs ! C’est l’étincelle d’or !
Trois élèves se sont distingués parmi 270 participants !
Christophe Adam a obtenu une grande distinction et est médaillé d’argent en soudage TIG !
Benjamen Wauters a obtenu une distinction et une agrégation TIG !
Alexandre Debroux  a obtenu une satisfaction !
Bravo à eux et à leur professeur Monsieur Bellens qui les a menés jusque-là !
Je profite de cet article pour souligner qu’un ancien élève, Olivier Haxe, qui avait fait une 4ème place à l’étincelle d’or vient d’être diplômé soudeur plongeur scaphandrier ! Quel bel aboutissement ! Bonne continuation à lui !
B. GOFFIN

étincelle d'or

13 mai 2016 : les 7P4 à la maternité

Après une approche théorique au cours de technologie de soins, les élèves Aides-Soignantes sont rentrées dans les murs de la maternité du Bois de l’Abbaye en visitant :

  • le bloc d’accouchement et ses différentes salles ;
  • une chambre de maternité ;
  • le centre néonatal ;
  • la biberonnerie ;
  • et le dispensaire sage-femme.
Les différents intervenants de ces services ont répondu aux questions variées des élèves.
Cette visite fut l’occasion de rencontrer  le monde surprenant du département mère-enfant. La classe a découvert  une prise en charge basée sur le bien-être tout en étant dans une structure médicalisée.
F. Collienne.

Les 7P4 à la maternité Les 7P4 à la maternité

10 mai 2016: Les Rhétos de 6GT, 6TT et de 6 Q visitent la Caserne Dossin et le Fort de Breendonk

Un peu d’histoire
Le fort de Breendonk a été construit de 1906 à 1914 pour servir à la défense d’Anvers.
Partiellement détruit en octobre 1914, il n’a pas été entretenu dans l’entre-deux-guerres.
Pendant la campagne des 18 jours en mai 1940, le fort a été utilisé comme grand quartier général de l’armée belge et du roi Léopold III.
En septembre 1940, le fort est devenu un camp de prisonniers de la Gestapo. L’occupant nazi y emprisonnait des Juifs, des prisonniers politiques et de droit commun. L’augmentation du nombre de prisonniers a amené les SS à organiser des convois vers l’Allemagne : le fort est alors devenu un camp de transit. La plupart des Juifs ont été transférés à la Caserne Dossin de Malines, d’où partiront, à partir de juillet 1942, 28 convois qui amèneront à Auschwitz 22.527 Juifs de Belgique.
Les 3566 personnes qui ont été détenues au fort étaient soumises à un régime de vie et de travail tout à fait comparable à celui qui existait dans les camps de concentration…

« C’était une visite à la fois émouvante et passionnante. C’était terrifiant de se retrouver là-bas, de marcher là où des milliers de prisonniers ont marché et où certains sont morts. C’est une des sorties scolaires les plus marquantes de tout mon parcours, une expérience enrichissante dans un lieu qui fait partie de l’histoire de notre pays. » Kathleen

« Le Musée de la Caserne était intéressant et très bien expliqué. Peut-être qu’un guide l’aurait rendu encore plus captivant. » Maxime

« A Breendonk, la guide nous a expliqué de nombreuses anecdotes impressionnantes… » Marie Sybille

« Hyper intéressant de voir un camp de concentration pour réaliser l’horreur de l’époque. » Thomas

Madame B. Renard

visite du fort de Brenndonck visite du fort de Brenndonck visite du fort de Brenndonck

9 mai: don de sang

La Croix Rouge était présente le lundi 9 mai pour recevoir les dons de sang. Cette collecte s’adressait aux élèves de 18 ans et plus.
Bravo aux 61 courageux pour leur geste citoyen !
D. Germain

don de sang

Les mécanos de 5eme au pays du Gewurztraminer

Les 2,3,4 mai, une belle balade organisée de main de maitre par M. Mercato accompagné de Messieurs Leduc et Ek emmena les 5P5 au pays du Gewurztraminer.
Le jour 1 commença tôt ! À 6 du mat, tous sur le pont ou plutôt dans les voitures pour la première partie du trajet qui doit nous emmener à Habaurupt à la fabrique de bonbons au cœur des Vosges. Une bonne heure de visite nous apprit tout sur la fabrication des bonbons. Ensuite, route vers le chalet où nous passerons deux nuits. Une fois les chambres distribuées, route vers Katzenthal, où nous passerons le temps d’une heure le tablier d’œnologue.
Le Jour 2 commence fort, une crise au ménisque me fait souffrir et pour la visite du musée de l'automobile de Mulhouse le comble fut pour moi de me faire promener en voiturette par les élèves ! Surprise pour beaucoup, la rencontrer de l’ancêtre de monsieur Mercato, au volant de son bolide. Un repas gastronomique au Mac Do du coin nous donna suffisamment de force pour affronter le beau parcours de l’écomusée où nous furent accueillis par des cigognes perchées sur leur toit et des cochons faisant la fête, heureux de nous voir.
Le jour 3 nous emmena visiter Château du Haut-Koenigsbourg où les traces du passé ont impressionné les élèves avant de rouler vers le Mont-Sainte-Odile où un repas au self nous requinqua. L’après-midi sera plus lourde avec la visite du Camp de concentration de Natzweiler-Struthof. Avec beaucoup de respect, les élèves ont pu découvrir chambre à gaz, four crématoire, salle de torture et autre avant de reprendre la route pour le retour.
Un voyage extraordinaire dans lequel tous les élèves furent exceptionnels !
C. Ek, professeur

Les 5P5 dans les VosgesLes 5P5 dans les Vosges Les 5P5 dans les VosgesLes 5P5 dans les Vosges Les 5P5 dans les VosgesLes 5P5 dans les Vosges Les 5P5 dans les VosgesLes 5P5 dans les Vosges Les 5P5 dans les VosgesLes 5P5 dans les Vosges Les 5P5 dans les VosgesLes 5P5 dans les Vosges

Glisser la souris sur les petites photos
pour les voir apparaître en grand

Les 3P1 en visite d'entreprise

Ce matin 02 mai 2016, nous entrons dans l’entreprise Technic one à Thimister avec la 3P1A et dans l’entreprise Radermecker à Battice avec les 3P1B. La découverte très technique de la fabrication de machine fascine les élèves, ils se rendent compte du travail que leur métier permettra de réaliser. Leur attention faite de concentration et de découverte nous démontre à M.Venturi , M.Culot  et moi-même l’importance d’une telle visite. Midi, le soleil nous accompagne, un parc communal et nous retombons en enfance. Un moment très agréable fait d’échanges et de sincérité. Nous inversons les sociétés visitées pour chaque classe pour l’après-midi. Nous entrons dans la société Radermecker , automatisation et performance , les opérateurs travaillent dans le bruit et sous un rythme surprenant. Les élèves comprennent la réalité de l’industrie. Les élèves reviennent de cette journée conscients de l’importance de l’apprentissage. Tous les professeurs présents sont agréablement surpris du comportement et de l’attention des élèves durant toute cette journée.
M.Venturi; M.Culot ; M.Galiotto

Bien à vous
De la part de l’équipe pédagogique des 3P1

Les 3P1 en visite d'entrepriseLes 3P1 en visite d'entreprise Les 3P1 en visite d'entrepriseLes 3P1 en visite d'entreprise Les 3P1 en visite d'entrepriseLes 3P1 en visite d'entreprise Les 3P1 en visite d'entrepriseLes 3P1 en visite d'entreprise Les 3P1 en visite d'entrepriseLes 3P1 en visite d'entreprise Les 3P1 en visite d'entrepriseLes 3P1 en visite d'entreprise Les 3P1 en visite d'entrepriseLes 3P1 en visite d'entreprise Les 3P1 en visite d'entrepriseLes 3P1 en visite d'entreprise Les 3P1 en visite d'entrepriseLes 3P1 en visite d'entreprise Les 3P1 en visite d'entrepriseLes 3P1 en visite d'entreprise

Glisser la souris sur les petites photos
pour les voir apparaître en grand

29 avril 2016: Epicuris: deux chouettes journées, riches en apprentissage et en dégustations!

Nous avons appris de nouvelles techniques, l'utilisation d'un matériel de professionnels.
Travailler dans un atelier de boulangerie est bien différent de notre cuisine "familiale". Nous étions un peu perdus en début de journée et fiers de nos réalisations au final. Un peu de rigueur, d'autonomie et une ambiance conviviale... Vivement l'année prochaine!
Les élèves de 3-4 et 6 P4 et leurs professeurs.

visite à Epicuris visite à Epicuris visite à Epicuris visite à Epicuris

27-28 avril 2016 : Les 4èmes à Paris

C’est à Paris que nous, les élèves de 4e GT/TT, nous sommes rendus du 28 au 29 avril.
Entre la visite de Versailles, la balade en bateau, le shopping aux Champs-Elysées, … pas le temps de s’ennuyer ! Durant ces deux jours, nous avons eu l’occasion de découvrir le paysage parisien tout en s’instruisant et s’amusant.
Bien que le choix entre le célèbre musée du Louvre, l’étonnant musée Grévin et l’enrichissant palais de la Découverte soit compliqué, tout le monde y a trouvé son compte, partageant souvenirs et culture avec ses camarades.
C’est donc avec un sourire jusqu’aux oreilles et plein de nostalgie que nous sommes rentrés en Belgique pour partager ces beaux moments avec notre entourage.
Amélie, Coline et Emmanuelle

Les 4èmes à Paris Les 4èmes à Paris Les 4èmes à Paris Les 4èmes à Paris

27-28 avril 2016 : Un voyage à l'anglaise

Comme vous le savez sûrement, fin avril, les élèves de 5ième générale sont partis à Londres ! Je ne vais pas me lancer dans une description pompeuse et intégrale de notre voyage.
Soyons clairs, vous dire à quel point c’était ‘génial’ de visiter le centre de Londres, Big Ben, Buckingham Palace, le Musée d’Histoire Naturelle et le Musée de Madame Tussaud, ne sert à rien.
Juste un petit merci, ou plutôt un énorme merci à Mme Cornet, Mme Defise, Mr Braconnier et Mr Uerlings pour ce voyage inoubliable, rempli de sourires, de rires, de souvenirs (anecdotes en tout genre). Bref, un superbe voyage à l’anglaise !
Malika Royen de 5TT1

 

Voyage à Londres Voyage à Londres Voyage à Londres Voyage à Londres Voyage à Londres Voyage à Londres

27-29 avril 2016: les menuisiers du 2ème degré dans les Vosges

Le mercredi 27 avril, les menuisiers du 2ème degré sont partis à Gérardmer dans les Vosges. Après 5 heures de car, nous sommes arrivés au gîte sous la neige et nous n'avons pas pu résister à la bataille de boules de neige.  Après avoir mangé notre pic-nic, nous sommes allés à la rencontre du père Noël qui nous a servi de guide pour la visite d'une scierie moderne et d'une ancienne scierie où des lutins doivent pédaler pour alimenter la scie.  Le soir, nous nous sommes affrontés dans un jeu de groupes (blind test, logo quizz, 60' chrono,...).  Le lendemain, à cause d'un réveil sous la neige, on a dû changer le programme.  A la place de l'accrobranche et du vtt, nous avons fait un tour en bateau sur le lac et dans une entreprise de la région où sont construits des chalets en ossature bois.  Après ces aventures, nous sommes allés au cinéma pour voir le film «  Captain América » ...enfin pour ceux qui ont résisté à la fatigue.  Le jour du retour, après avoir rangé le gîte, nous sommes allés visiter une fabrique de bonbons et une saboterie.  Sur la route, nous avons mangé un Quick bien mérité et nous avons fini le voyage en chanson.  En conclusion, un voyage enrichissant à tous points de vue.

Mme F. Pilonetto
Pour les menuisiers, les 4p2A

Les 3T à Tongres

Le vendredi 15 avril 2016, les troisièmes économiques, informatiques, sciences et sciences sociales ont eu l'occasion de visiter la vieille ville de Tongres dans le cadre du cours d'histoire. Accompagnés de mesdames Frantzen, Deleuze, Franck, Pilonetto et Nicolas, nous avons commencé par un tour de ville au départ de la Grand-Place et de sa célèbre statue d'Ambiorix. Cette balade nous a emmenés vers une reconstitution d'un temple romain ainsi que vers les remparts de la ville et plusieurs tumulus. Ensuite, nous avons eu une petite heure de temps de midi où nous avons pu découvrir la ville sous un autre angle. L'après-midi, nous avons visité le musée gallo-romain où nous avons pu voir les accessoires de combat, de cuisine, de décoration, des bijoux, etc... Nous y avons appris pas mal de choses sur le mode de vie de nos ancêtres, leurs coutumes, leur façon de s'habiller. Nous avons apprécié cette journée hors des murs de l'école où la découverte fut au rendez-vous.
Merci encore à nos guides et à nos professeurs.

Pour les élèves de 3GT1/2, 3TT1/2, Léna, Morgane et Fanny.

Echappée belle des 7P à Larache MAROC …fin !

Le bonheur, c'est quoi ?

L’aventure est achevée, notre « échappée » a tenu haut la barre

Pendant près de deux semaines, vingt jeunes  et sept adultes ont réalisé leur défi : partir à la découverte d’un pays-le Maroc-aux traditions si différentes, partager       leur savoir-faire, vivre une expérience communautaire dans une maison de retraite.

Le bilan dépasse toutes nos espérances !

Qu’avons-nous bâti ?
Trois équipes se sont constituées. La première a réuni les six filles et Mme Collienne. Elles ont dessiné et colorié une fresque, suspendu un tableau rassemblant des mains symboliques sans oublier de jouer à Picasso sur des bordures et des pots en terre. La finalité est de rendre l’environnement plus riant. En plus de la maison de retraite, elles ont participé à l’animation de groupes de jeunes handicapés au centre WIFAC, elles ont chouchouté des nourrissons à l’orphelinat et découvert le centre des femmes battues. Tout cela en compagnie de dames qui jouent le rôle de familles d’accueil pour les jeunes de ‘Vent Debout’
La deuxième avait pour objectif d’assembler des tubes et des cornières en métal pour élever une tonnelle. Ce sont les mécanos-soudeurs qui à coups de disqueuse et d’arc ont construit une robuste structure recouverte de bambous tressés afin d’abriter le repos des pensionnaires. Sur leur lancée, ils ont soudé des bâtis pour des tables et tendu des fils à linge avec de vrais piquets !
Le dernier groupe s’est attelé à fabriquer du mobilier destiné à améliorer les conditions de vie des résidents. En détail, les menuisiers ont assemblé 18 armoires en MDF pour accueillir les effets personnels des personnes âgées. De plus, quatre tables pic-nic et deux bancs ont pris place sous la tonnelle.
Tous ensemble cette fois, ils ont joué de la scie, de la brouette et de la pelle pour embellir une partie de la propriété qui entoure les pavillons : clôture à brebis, arbre mort…

L’ambassadeur de Belgique au Maroc, le CA de Vent Debout et les autorités du coin nous ont fait un petit coucou…belle reconnaissance de nos réalisations.

L’autre volet de ce voyage consistait à se plonger dans un monde singulièrement différent par sa culture, ses habitudes, sa philosophie. Le fait de vivre dans la ville de Larache, de loger à l’auberge de jeunesse, de fréquenter le centre, les petits commerces, d’acheter tous les matériaux destinés aux travaux, de déambuler dans la médina, a permis d’apprivoiser une population sur ses gardes.

D’inoubliables rencontres humaines se sont nouées, des regards se sont croisés, des souvenirs se sont inscrits au fond des mémoires.

Le versant touristique n’a pas été occulté. Les jours de relâche, nous sommes partis à l’exploration du triangle Assilah-Larache-Rabat : une vaste région agricole déjà occupée par les Romains. Les médinas (anciens centres ville fortifiés) n’ont plus de secret pour nous ! Celle de Rabat est remarquable par son entrelacs de venelles qui cachent une foule d’artisans et de commerces. N’oublions pas les bords de l’océan proche de l’estuaire du fleuve Likos et du port…et une gastronomie du terroir, goûteuse et servie dans des restos à l’accueil bon enfant.

Le Centre Scolaire Don Bosco Remouchamps peut être fier de ses ouailles !

Demain, de nouveau nous partirons
Demain, encore pressés, un peu maladroits
Nous serons à nouveau sur un quai
Pour faire chanter notre appartenance à tous les chemins du monde
Une histoire de fraternité !

E.Roberty

voyage au Marocvoyage au Maroc voyage au Marocvoyage au Maroc voyage au Marocvoyage au Maroc voyage au Marocvoyage au Maroc voyage au Marocvoyage au Maroc voyage au Marocvoyage au Maroc voyage au Marocvoyage au Maroc voyage au Marocvoyage au Maroc voyage au Marocvoyage au Maroc voyage au Marocvoyage au Maroc
voyage au Marocvoyage au Maroc voyage au Marocvoyage au Maroc voyage au Marocvoyage au Maroc voyage au Marocvoyage au Maroc voyage au Marocvoyage au Maroc

Glisser la souris sur les petites photos
pour les voir apparaître en grand

Voyage Rhéto en Espagne : FORMIDABLE !

On est enfin arrivés en Espagne et je sens que ça va être un voyage au top ! Chloé
La visite du musée Guggenheim de Bilbao était impressionnante et les paysages espagnols sont vraiment magnifiques. Je me réjouis de notre soirée déguisée ! Céline
Générosité, soutien, paix, fous rires, paysages à couper le souffle, apéros découvertes… La liste est longue… Voyage inoubliable ! Chris
Belles expériences, belles rencontres, ambiance super ! Catherine
Mes activités préférées : les Pics de l’Europe et l’après-midi à Potes, village de montagne. Julien L.
Je reviens de ce voyage avec de nouveaux amis ! Marie-Sibylle
Heureux d’avoir participé avec tout le monde. On a eu de la chance avec le temps ! Quentin
J’ai trouvé le voyage bien trop court, mais je rentre chez moi avec beaucoup de souvenirs. Coline
Quelques instantanés du voyage selon Anne-Marie Charon : Les dessins dans le sable à San Sebastian… Le toboggan de neige à 1800 m d’altitude… Le salto arrière de Manaü… Le repas partagé avec les chiens du village… Les petits messages du GO Romain dans le micro… Monsieur et Madame Petit Prince avec Jules César à la soirée déguisée… Les tous bons moments du groupe !

Mme B. Renard

Voyage rhéto Espagne Voyage rhéto Espagne Voyage rhéto Espagne Voyage rhéto Espagne Voyage rhéto Espagne

Nous dans 10 ans

Dans le cadre du thème d’année « le temps », nous nous sommes lancés dans une  réflexion avec les élèves sur le thème de l’avenir. « Que nous réserve l’avenir ? Rien de certain, et sans doute pas grand-chose de bon… », pourra-t-on entendre. Mais alors pourquoi les coaches demandent-ils à leurs clients de se projeter dans l’avenir? Pourquoi s’entête-t-on à essayer d’évaluer les taux de croissance futurs? Pourquoi demande-t-on aux enfants ce qu’ils voudraient faire quand ils seront grands? Parce qu’il ne s’agit pas ici réellement de prévision, mais plutôt de cap à tenir. Il ne s’agit pas de ce que le monde vous "réserve", mais bien de ce que nous aimerions faire de lui. Il ne s’agit pas tant de prévoir que de rêver très fort, et de vouloir que ce rêve devienne réalité…
Chaque élève a ainsi eu l’occasion de répondre individuellement et/ou collectivement aux questions :
- comment je me vois dans 10 ans ? / comment sera la société dans 10 ans ?
- dans 10 ans, quel regard porterai-je sur ma vie d’aujourd’hui ?

Les feuilles sur lesquelles les élèves ont écrit ou dessiné ont été collectées, puis enfermées dans un récipient bien hermétique… que nous avons enterré dans la cour, au pied de la statue de Saint Raphaël ce vendredi 25 mars !
Rendez-vous donc à la journée portes-ouvertes de notre Centre Scolaire le 25 avril 2026 à 18h pour déterrer cette urne, sourire aux 10 années passées … et envisager les 10 suivantes !
Et vous, lecteurs, avez-vous déjà pensé à vous envoyer à vous-même une lettre pour plus tard ? Les professeurs et élèves des retraites de 4T et 5T ont l’occasion de faire l’exercice, et de redécouvrir leurs écrits l’année suivante. Nous vous invitons à faire de même… et à cacher votre lettre dans la caisse de déco de Pâques ou des vêtements de ski pour les retrouver l’an prochain ;-)

Anne-Marie Charon

activité de Paques activité de Paques activité de Paques activité de Paques

L'informatique dans le notariat

Ce vendredi 25 mars, nous avons assisté à une présentation d’un notaire sur comment il se servait de l’informatique dans son métier. La présentation était très bien, il a bien expliqué. Nous avons appris que maintenant, ils utilisaient des programmes comme Atcalibra qui ont été créés spécialement pour eux afin de leur faciliter la tâche. Mais ils ont aussi besoin de savoir gérer un serveur pour tous leurs clients. Dans le serveur, il y a 3 fois des disques durs en raid mirroring qui se sauvegardent automatiquement à 12h et à 18h. Grâce au mail, ils peuvent communiquer instantanément. Donc les procédures vont beaucoup plus vite mais pour ça ils doivent être capables d’utiliser Outlook. Et comme dans quasiment tous les métiers maintenant, ils se servent énormément de la suite Office (surtout Word et Excel). Il y a deux types de sécurités, des cartes spéciales avec des codes pour se connecter aux services de l’état mais aussi des signatures électroniques. Trois mots clés sont à retenir pour ce métier : Sécurité, sauvegarde et stockage Donc en conclusion à part pour la gestion de serveurs, ils ne font pas vraiment de l’informatique mais plutôt de la bureautique ce qui n’empêche pas que cette présentation fut très instructive.
Loic Bourge et Tom Van de Weerdt, élèves de 5TT2

25 mars 2016 : le petit déjeuner des 1ST

Quelques croissants, pains au chocolat, smoothies et chocolat chaud. Quelle chouette invitation pour commencer la journée!
Merci aux élèves de 1st, groupe vie quotidienne pour leur savoir-faire et leur bonne humeur matinale.
C. Reuchamps, professeur

petit déjeuner des 1St petit déjeuner des 1St petit déjeuner des 1St

24 mars 2016:Atelier cupcakes

Les 3 P4 ont fait preuve de créativité et de concentration pour confectionner les cupcakes qu'ils ont distribués aux classes de 1ère et 2ème maternelle à Saint-Jo.
Un chouette projet et une journée bien remplie. Les petits ont été pris en charge par les élèves de 3 P4 afin de colorier un cupcake dans leur livret avant la dégustation!
C. Reuchamps, professeur

Atelier cupcakesAtelier cupcakes Atelier cupcakesAtelier cupcakes Atelier cupcakesAtelier cupcakes Atelier cupcakesAtelier cupcakes Atelier cupcakesAtelier cupcakes Atelier cupcakesAtelier cupcakes Atelier cupcakesAtelier cupcakes Atelier cupcakesAtelier cupcakes Atelier cupcakesAtelier cupcakes

Glisser la souris sur les petites photos
pour les voir apparaître en grand

24 mars 2016 : les 7p2 en formation au C.T.A. de Liège

A cours du mois de mars, les 7ème professionnelles en aménagement intérieur ont suivi une formation de 3 jours sur CNC 5 axes (défonceuse numérique) qui se déroulait au centre des Technologies Avancées de Liège.
Le premier jour, nous avons  surtout travaillé sur de la programmation (sélection des outils et planification des différents usinages).
Le deuxième  et troisième jour, nous avons enfin pu tester et utiliser le dur labeur (programmation) du premier jour.
Par groupes de trois, nous avons réalisé des meubles de pharmacie avec portes et tiroirs.
Pour clôturer cette formation intéressante, nous avons pu embarquer les meubles réalisés et ainsi les ramener à St-Raph.
Manu Boucha

Formation au CTA Formation au CTA Formation au CTA

Accrochage « Tutorat »

Dans le cadre d’un appel à projet européen, trois écoles (l’Athénée Royal d’Aywaille, celle d’Esneux et le centre scolaire Saint-Raphaël de Remouchamps) travaillent ensemble à Accro’jump.

Mais qu’est-ce qu’Accro’jump ? Il s’agit d’un projet ayant pour but de lutter contre le décrochage scolaire sous ses diverses formes.

En effet, le décrochage est une des causes de l’échec scolaire et il est donc important de le déceler et de tenter d’agir contre celui-ci. Au sein de Saint-Raphaël, différentes manières d’aider les élèves, telles que le tutorat, le coaching scolaire et des remédiations supplémentaires ont été mises en place.

Ce projet couvre une période allant jusque 2018, cible essentiellement les élèves du second degré du qualifiant et se fait en partenariat avec l’équipe éducative, le corps professoral, la direction et le centre P.M.S.

Jean-Marc Defauwe
Responsable Accro’jump Tutorat
0474/93.03.33

ACCROJUMP: cellule d'accrochage scolaire

Trois écoles de la région dont fait partie le Centre scolaire Saint-Raphaël de Remouchamps se sont associées dans le cadre d’un appel à projet européen.
Ce projet nommé Accro’jump vise à lutter contre le décrochage scolaire. Il est destiné aux élèves du deuxième degré qualifiant en priorité.
Concrètement, nous sommes deux assistantes sociales, présentes le mardi toute la journée, le mercredi matin, le jeudi après-midi et le vendredi matin jusqu’en juin 2018.  Le projet est donc limité dans le temps ce qui implique la mise en place d’actions qui devront pérenniser après notre départ.
L’approche peut être tant individuelle (rencontre de l’élève en difficulté,…) que collective (animation en lien avec la thématique du décrochage, …) et toujours en collaboration avec les partenaires au sein de l’école.
Pour plus d’informations sur le projet et ses actions, n’hésitez surtout pas à nous contacter à votre meilleure convenance (e-mail, téléphone, SMS,…).
Hélène Dubois et Pauline Henrard
0499/75 24 02 - 0499/75 24 04

projetaccrojump(at)gmail.com

 

logo accrojump

Matinée santé

Massages, sécurité routière, tabac, préparation d'en-cas sains, premiers secours, soins du visage, relation police – jeunes, yoga, bien vivre sa relation amoureuse, surfer en toute sécurité, estime de soi … 

Les élèves de 3e et 5e années de toutes les options ont eu l’occasion de penser à leur santé et à leur bien-être en participant à deux ateliers lors de la matinée "Prends goût à ta santé" le 23 février.

Une collation était offerte à tous les élèves de l'école:  pommes, poires, lait chocolaté, biscuits et cakes "maison" étaient au menu.

Mme Laurence Cornet et la classe de 6P Auxiliaire Administratif et d’Accueil

Matinee santeMatinee sante Matinee santeMatinee sante Matinee santeMatinee sante Matinee santeMatinee sante Matinee santeMatinee sante Matinee santeMatinee sante Matinee santeMatinee sante

Glisser la souris sur les petites photos
pour les voir apparaître en grand

3ème Général Sciences à la Maison de la Science

« Ce mardi 1er mars 2016, nous nous sommes rendus à la « Maison de la Science » (Liège).
Le matin, nous avons réalisé un petit laboratoire. Nous avons dû extraire la chlorophylle d’une feuille d’épinard. Cette activité était très chouette.
A midi, une pause bien méritée… Nous avons tous mangé à la « Médiacité ».
Après le repas, nous sommes retournés dans les locaux de la « Maison de la Science ».
Un animateur un peu « fou » nous y attendait pour faire quelques expériences sur les fluides (pression atmosphérique et poussée d’Archimède).
Une belle journée avec nos titulaires ! »
Loïc HOUSSA 3GT1.

Maison science Maison science Maison science

Foire nationale des EEP à Gand

Les 25 et 26 février 2016 avait lieu la 17ème édition de BELFAIR, la foire nationale des EEP à Gand.
Nos élèves de 7P3 (7ème professionnel gestionnaires de très petites entreprises) ont représenté Saint-Raph en tenant un stand pour leur EEP (entreprise d’entrainement pédagogique) active dans le secteur du tourisme en Pays Ourthe-Amblève nommée « Remouchamps Evasion ».
Ils ont eu l’occasion de se mêler à plus d’une centaine d’autres EEP au milieu de 3.500 participants et visiteurs.
Grâce à leur expérience en foire régionale à Grâce-Hollogne en novembre dernier, nos élèves ont recréé un nouveau stand, une nouvelle décoration, de nouvelles affiches et un grand jeu concours ! Une de nos clientes du jour a gagné un superbe panier garni préparé par nos élèves avec des produits du terroir de nos régions.
Avec l’aide de Madame Dumoulin, les élèves ont traduit leur catalogue en néerlandais et ont préparé leur accueil des visiteurs néerlandophones.
Avec une soixantaine de ventes réalisées et plus d’une centaine d’achats, cette journée fût un réel succès pour notre EEP.
Bravo à tous nos élèves pour leur engagement dans ce projet.
Notre EEP « Remouchamps Evasion » est ouverte tous les jeudi de 8h30 à 12h et de 13h à 16h au local A29.
Venez nous rendre visite pour découvrir nos circuits touristiques ; nos élèves se feront un plaisir de vous accueillir et vous faire visiter notre entreprise.
Laurence Cornet, Tamara Streel et Cédric Grandmaire
Professeurs responsables EEP

entreprise d'entrainement pédagogique entreprise d'entrainement pédagogique entreprise d'entrainement pédagogique entreprise d'entrainement pédagogique

La chandeleur avec la classe de 2ème primaire à St Raph

Une classe bien remplie, une bonne odeur de crêpes. Expérimentation et partage de savoirs!
Ils étaient concentrés, motivés, appliqués et surtout ... prêts pour la dégustation! Merci aux 4P4 pour leur bonne humeur et leur patience.
Caroline Reuchamps, professeur

crepe partycrepe party crepe partycrepe party crepe partycrepe party crepe partycrepe party crepe partycrepe party crepe partycrepe party crepe partycrepe party

Glisser la souris sur les petites photos
pour les voir apparaître en grand

crepe party

Les 7p2 visitent Batibouw.

Comme chaque année à cette période, le salon Batibouw ouvre ses portes !
Nous nous y sommes donc rendus avec la classe de 7p en agencement d’intérieur et après un voyage en deux étapes (train, métro), nous sommes bien arrivés au Heysel et cela en valait la peine.
Pour la plupart des élèves, c’était la première fois qu’ils découvraient ce salon et de plus il était très intéressant. Dans chaque palais (12 au total), les jeunes ont découvert des constructions entières (maisons, vérandas, toitures, piscines,…) ainsi que des aménagements intérieurs (cuisines, salles de bains, escaliers, portes, …).
Nous avons finalement pris le chemin du retour ravis et avec des sacs remplis d’informations et de documentations qui leur seront utiles pour leur dossier de fin d’année.
Boucha Manu

visite visite visite visite visite

Les 7p2 en formation chez GYPROC à ANVERS.

Malgré un départ de bonne heure et une longue route qui les attendaient, les 7p2 se sont déplacés pratiquement au complet chez GYPROC à Anvers afin d’y suivre une formation sur les plaques de plâtre et les cloisons en Métal stud.
La formation a commencé par un exposé de 45 minutes qui présentait l’histoire de l’entreprise et ses  différents matériaux de construction produits sur le site d’Anvers.
Ensuite, les jeunes ont pu manipuler et construire eux-mêmes, par groupes de trois, différentes cloisons, plafonds sous l’œil attentif du formateur.
Après le démontage et nettoyage de l’atelier, la journée s’est terminée de manière plutôt agréable. En effet, chaque jeune a reçu différents petits cadeaux offerts par l’entreprise (mètre, crayons, échantillons de chevilles, documentation sur les produits et calculs, ….).
Pour ce qui est du retour, le trajet a duré 4h30 (au lieu de 2h) suite à un accident, ce qui fut nettement moins amusant.
Manu Boucha

formation cloison formation cloison formation cloison

Visites et voyage en 7P

Stavelot, Sart-Tilman et bientôt… le Maroc.
Un proverbe marocain nous rappelle que « Qui a beaucoup voyagé est mieux que qui a beaucoup vécu ».
Cette année encore les élèves de 7P visitent et voyagent.
En février, Marc Schmitz, élève de 7P menuiserie, nous a emmené à Stavelot visiter une maison passive en construction. Le propriétaire et bâtisseur, un véritable passionné, nous a montré et expliqué le principe de sa maison passive. Ensuite, direction l’abbaye de Stavelot pour une visite du musée de l’automobile et de l’exposition Anne Frank.

En mars, les Tropiques ! Enfin… les plantes tropicales du Monde de l’observatoire des plantes à l’Ulg. Une visite enrichissante dans le cadre du Printemps des sciences.

Et en avril ? Notre voyage solidaire au Maroc.

Les 7P mécanique garage, soudage, menuiserie et aide-soignante

visite 7P visite 7P visite 7P

Excursion à Bruxelles ce jeudi 4 février

Les élèves de Sciences sociales et éducatives

Une journée sous la pluie à Bruxelles ça fout l'blues, une mélancolie au fond du coeur qui vous rappelle à quel point les belles journées sont loin de ce jeudi 4 février. En effet, c'est sous une pluie battante et un froid glacial que TOUS les élèves de cinquième transition sont partis à Bruxelles pour une initiation à la politique par la visite de notre Parlement fédéral. Pour les élèves de socio, la journée commence sous le rythme folklorique du musée de la musique… Ils ont pu découvrir les instruments au fil du temps, un petit moment de pur bonheur sur le ton des musiques d'antan. Ensuite : retour à la réalité et visite du Parlement ! Comme des vrais petits politiciens, les élèves se sont installés dans la salle du Sénat où on leur a expliqué en quoi consistait le travail d'un sénateur, et qu'elle était sa place au sein du gouvernement. Pour terminer la journée en beauté, ils ont pu assister à un vrai débat entre politiciens à la Chambre des députés sur divers sujets d'actualité.

Malika ROYEN 5TT1

musée musique musée musique

Les élèves de Sciences économiques

« Le jeudi 4 février, nous (élèves de 5ème sciences économiques) sommes allés à Bruxelles.
A l’arrivée, nous avons découvert la cathédrale Saints Michel et Gudule, le lieu où nos souverains se marient et sont baptisés. » (Appoline Mathieu)
« Ensuite, nous avons visité la banque nationale de Belgique.
Nous avons eu droit à l’histoire de la BNB, le pourquoi elle a été créée, quand et qui la dirigeait. Puis, on a appris son rôle et la différence entre les banques commerciales et la banque nationale.
On a eu ensuite droit à l’évolution de la monnaie jusqu’à nos jours et enfin aux signes de sécurité des billets. » (Mathias Parotte)
« Ces explications et les nombreuses illustrations que possède la banque, m’ont permis de mieux comprendre la matière vue en classe.
A la fin de la visite, la guide nous a proposé de créer nos propres billets. Et voici l’œuvre !
J’ai vraiment bien aimé cette visite. » (Vicky Kaes)
« L’après-midi, nous nous sommes rendus au parlement fédéral.
Nous avons d’abord visité les lieux, puis un guide nous a donné des explications détaillées et enfin, nous avons assisté à un débat à la Chambre. » (Lucas Da silva)

billet élèves

Les élèves d'Informatique

Ce jeudi 04 février, nous sommes allés visiter un centre de réinsertion professionnelle en informatique, les Ateliers Tic Tanneurs. Dans ce centre, des gens faisant partie du CPAS sont engagés pendant 1 an. Pendant cette année, ils sont amenés à découvrir le domaine de l’informatique en apprenant à démonter l’ordinateur, à séparer les pièces et à tester celles qui fonctionnent et celles qui ne fonctionnent plus, ces dernières sont envoyées au recyclage. Les personnes touchent un vrai salaire. Les pièces qui fonctionnent sont gardées pour ensuite les remettre dans un ordinateur, qui va ensuite être revendu au prix de 100 € à des gens qui n’ont pas les moyens d’acheter de nouveaux ordinateurs. Les personnes formées dans ce centre peuvent ouvrir des sociétés ayant le même but s'ils le désirent. Le centre sert aussi à financer et aider des personnes désirant lancer une entreprise. Le centre leur offre un endroit où travailler, leur loue des tables comme si c’était des bureaux. Celles-ci restent à ces « bureaux » pendant environ un an, le temps de faire tout ce qu’il faut pour se lancer sur le marché.

Les élèves d'info

logo Tic tanneurs

Bal des rhétos

Samedi 20 février à la Salle omnisports de St Raph

Bal des rhétos

Une conférence à Remouchamps

Depuis un an, nous préparons avec  la Commission Mixte Ourthe Amblève (CMLOA) en partenariat avec les écoles de la région et les services externes d’aide à la jeunesse, une conférence et une exposition sur le thème du harcèlement et des violences en milieu scolaire.
Nous vous y attendons nombreux car cette problématique nous touche de près au sein des écoles. Le harcèlement reste sans issue sans la participation de tous les acteurs qui gravitent autour du jeune. Savoir, comprendre pour mieux agir tel est l’enjeu de cette rencontre.
Bienvenue à tous,
Annie Michel

conference harcelement conférence harcèlement

Projet TUTORAT  -  Appel aux tuteurs

Réussir à l’école et s’y sentir bien est possible pour l’ensemble des jeunes ! C’est en se montrant à l’écoute de chaque élève que l’école peut être un lieu de vie agréable et d’apprentissage pour chacun.

Depuis octobre 2010, La Teignouse A.M.O. développe un projet de Tutorat pour les jeunes de l’enseignement secondaire. Des « grands jeunes », appelés tuteurs, engagés dans un cursus scolaire supérieur ou en fin de secondaire, proposent une aide concrète hebdomadaire à des jeunes élèves du début du secondaire ou de la fin du primaire. Ces jeunes sont appelés les « tutorés ».

Le « grand jeune » est un peu un grand frère qui, au-delà du soutien scolaire, est aussi un référent et peut apporter soutien, conseil et bienveillance. Son expérience personnelle récente en matière de scolarité permet de « coller » à la réalité du jeune apprenant.

Chaque tuteur, en fonction de ses connaissances et de sa disponibilité reçoit un ou plusieurs tutoré(s) à aider, à raison d’une ou deux heure(s) par semaine.

Cette aide est formalisée par un contrat, pour un semestre, liant le jeune, ses parents et le tuteur.

Des intervenants de l’AMO accompagnent la direction et les professeurs dans la mise en place de ce projet. Des activités sont également organisées en dehors des moments de tutorat auxquelles les jeunes peuvent prendre part s’ils le souhaitent.

Le tuteur et le tutoré se rencontrent une fois par semaine selon un horaire convenu au préalable. Ils bénéficient d’un local qui leur permet de travailler dans le calme et une meilleure concentration.  Ce projet est subsidié, aucune participation financière n’est demandée aux parents.

Le tuteur

  • Jeune entre 16 et 25 ans ;
  • Maîtrise les matières de primaire et du début de secondaire ;
  • Signe un contrat de volontaire  avec l’AMO ;

Le tutoré

  • Jeune entre 10 et 15 ans ;
  • A besoin de soutien ;
  • Est investi dans sa scolarité.

Le duo

  • Signe un contrat d’engagement ;
  • Se rencontre de manière individuelle ;
  • Et chaque semaine hors vacances scolaires.

Constats

  • Prise de confiance en classe ;
  • Augmentation de la prise de parole en classe ;
  • Mise en confiance au niveau scolaire et au quotidien ;
  • Amélioration des résultats scolaires ;
  • Régularité ;
  • Prise d’initiative ;
  • Affirmation des jeunes ;
  • Relation de confiance établie rapidement.

 Coordonnées personnes de contact

La Teignouse AMO

Stéphanie Tomsen      
Aurélien Constant

Clos de Nolupré 45
4170 Comblain-au-Pont
04/369.33.30
0491/61.07.40
0493/55.12.33
www.lateignouseamo.be

Activité lecture avec Saint Jo

Nous, les élèves de quatrième sciences sociales et éducatives, nous sommes rendus à l’école de Saint-Joseph le mardi 24 novembre dans le cadre du cours d’expression et communication. Nous avons été répartis en groupes de deux ou trois élèves pour réaliser une activité lecture avec les élèves de primaire (de la troisième à la sixième). Nous avons débuté par la présentation du livre qui nous avait été attribué pour enchainer sur la lecture d’un extrait de ce dernier. Enfin, nous avons proposé aux élèves de réaliser une activité (en rapport avec l’histoire) que nous avions imaginée.
Nous remercions Madame Modave, les élèves et les instituteurs de Saint-Joseph pour cette expérience qui restera dans nos mémoires.
Fanny H., Laura B. et Mathias D.

Les Mécaniciens Garagistes au Salon d’Essen

C'est avec beaucoup d'enthousiasme que nous nous sommes rendus en Allemagne au salon européen du tuning pour vivre la passion de l'automobile.
Ce merveilleux salon nous propose toute la vie du sport automobile, les véhicules de la série de sport, les voitures classiques et les motos. 
A L'unanimité nos élèves ont adorés cette escapade et ils ont pu y découvrir tous les dérivés de leur futur métier.
En tous cas nous, on y retournera !!!

Alain Deltombe, professeur

salon d'Essen salon d'Essen

Foire régionale des EEP à Grâce-Hollogne

Le jeudi 12 novembre 2015, nos élèves de 7P3 (7ème professionnel gestionnaires de très petites entreprises) ont représenté Saint-Raph à la foire régionale des EEP (entreprise d’entrainement pédagogique).
Tout au long de l’année scolaire, nos élèves de 7P3 gèrent une entreprise virtuelle active dans le secteur du tourisme en Pays Ourthe-Amblève nommée « Remouchamps Evasion ».
Grâce à cette formidable expérience, nos élèves ont l’occasion de participer à toutes les tâches importantes d’une véritable entreprise : création d’un business plan, élaboration d’un concept commercial, maîtrise des outils informatiques professionnels, gestion administrative, comptable et financière, et bien sûr tous les aspects commerciaux comme l’accueil, la prospection, la vente, la sélection des fournisseurs, le suivi commercial,…
Durant cette foire régionale des EEP, certains talents de vendeurs et représentants commerciaux se sont révélés. Nous avons pu compter sur l’envie et l’énergie de nos élèves pour relever ce premier défi qu’était la participation à une foire EEP. Ce fût un réel succès. Bravo à eux.
Notre EEP « Remouchamps Evasion » est ouverte tous les jeudis de 8h30 à 12h et de 13h à 16h au local A29. Venez nous rendre visite pour découvrir nos circuits touristiques, nos élèves se feront un plaisir de vous accueillir et vous faire visiter notre entreprise.

Laurence CORNET, Tamara STREEL et Cédric GRANDMAIRE
Professeurs responsables EEP

salon EEPsalon EEP salon EEPsalon EEP salon EEPsalon EEP salon EEPsalon EEP salon EEPsalon EEP salon EEPsalon EEP

Glisser la souris sur les petites photos
pour les voir apparaître en grand

Sortie du secteur sciences à l’Université de Liège

Dès 9h15, comme le soleil de cette belle journée, la joyeuse troupe des élèves de cinquième et sixième sciences générales étaient présents pour embarquer dans les voitures de parents, à qui nous adressons par ce mot, nos plus vifs remerciements, et des professeurs, toujours aussi dévoués, pour se rendre au théâtre des sciences au Sart Tilman.
A peine sur place, lors de la la première séance (physique), nous fûmes plongés dans l’histoire de la découverte de l’électromagnétisme. Nos chères têtes blondes ont également appris une technique indispensable au bon déroulement de leurs soirées futures : réaliser un haut parleur avec un chips… Tout cela pour terminer avec un combat de sabres laser.
Remis de cette avalanche de chiffres et d’équations, les chimistes prirent le relais, par des petites expériences, pour nous en appendre encore plus et permettant de nous faire prendre conscience de l’omniprésence de la chimie dans nos assiettes. En effet, une bouteille de Schweppes fluorescente, ça marque.
Tant de choses en si peu de temps ! Hé oui, ces spécialistes là sont bien plus pressés, que nos chers professeurs de sciences !!!

Mr Sépulchre
Mr Uerlings

Expo sciences

Grande procession

En cette année bicentenaire, Don Bosco « en géant » a pris la tête de la « Procession historique » de Tournai ce dimanche 13 septembre. La « Grande procession » est une manifestation prestigieuse chère aux Tournaisiens. Elle remonte à la grande peste de 1090. Des groupes costumés promènent dans les rues la statue de Notre Dame des malades, les châsses et les reliquaires des saints patrons du diocèse : Eleuthère, Piat, Brice, Eloi, Blandine, etc.
 Don Bosco a dansé
Pour marquer les 200 ans de la naissance de Saint jean Bosco, le Comité des Anciens élèves de l'Institut Don Bosco de Tournai a fait réaliser – sur la suggestion d'un élève de l'établissement – un géant à l'effigie de Don Bosco. Celui-ci a été béni - sans lésiner sur l'eau - par l'évêque de Tournai à la fin de la célébration eucharistique qui précède la procession. Mgr Guy Harpigny a souligné dans son homélie la chance pour les jeunes Tournaisiens d'avoir une école salésienne pratiquant la pédagogie de Don Bosco.
Le projet a été soutenu et sponsorisé par un bon nombre d'anciens élèves, et notamment ceux qui, dans divers corps de métiers, entrepreneurs et ouvriers, ont travaillé récemment à la rénovation du premier bâtiment de l'école, qui compte 120 ans. Tous sont viscéralement attachés à l'établissement où ils ont fait leurs études et apprentissages.
Une bonne année de travail
Il aura fallu une bonne année de travail entre les esquisses et la réalisation du géant, qui est une présentation aussi réaliste que possible du fondateur des salésiens et de l'école. Il mesure 3,50 mètres de haut, pèse environ 80 kg, est réalisé entièrement en bois et en osier. La tête est en polyester. La carcasse et la tête ont été confiées à un atelier du Cambrésis. La couturière a mis un mois pour coudre les vêtements !
Le géant était porté par un adulte et deux élèves – costauds ! - de l'école, et on peut vous dire qu'il danse bien, les bras étendus, au son de la musique de la fanfare qui suivait. Sur le parcours, on a vu des enfants montrer du doigt le sympathique personnage et s'en amuser.
Le géant Don Bosco est maintenant prêt à animer d'autres rencontres et événements salésiens en Belgique, en France ou ailleurs.
Jean François Meurs
24 septembre 2015

grande procession

Premier roman de notre ancienne collègue Pascale : Aiguillage

« Elle s'appelle Marguerite, un prénom hérité de sa grand-mère maternelle qu'elle n'a pas connue. Petite fille, elle a longtemps boudé ce prénom qu'elle jugeait dépassé, impopulaire et vieillot. Dans un groupe, elle était embarrassée de se présenter et craignait les moqueries "Ha, ha, ha, la vache Marguerite!". Elle s'est alors installée volontairement à l'arrière de la scène, dans une position d'observatrice, situation confortable, de nature à préserver l'intimité, la tranquillité qu'elle recherchait. Elle parle peu et aime par-dessus tout observer le monde autour d'elle, ainsi, tout autrement que le commun des mortels, elle n'est pas fâchée d'être bloquée dans les embouteillages, position propice à épier, à leur insu, les conducteurs des autres voitures à l'arrêt. Elle est ravie de surprendre un monsieur en costume se gratter dans le nez puis triturer entre ses doigts sa mouchure avec une moue de dégoût ou d'apercevoir une femme se contorsionner sur son siège pour détacher -ou rattacher- son soutien-gorge.
De la sorte, ce prénom déprécié était-il le point de départ de son attitude timide et discrète. C'est une jeune femme naturelle, sans fard. Benjamine et unique fille de sa famille, elle a toujours cramponné ses trois frères aînés et, consciente de son charme sur les garçons, elle s'est forgé une assurance secrète en contraste avec son caractère réservé.
Sa propension à l'observation lui a donné ce pouvoir de comprendre et connaître intuitivement les figures de son entourage, à travers leurs amusantes manies, leurs délires comiques, leurs caprices cocasses ou fantasques, qu'elle recueille à la dérobée et dont elle conserve l'empreinte. Elle possède une mémoire prodigieuse dans laquelle s'amoncelle une foule de souvenirs qu'elle se plaît à évoquer dans sa simplicité silencieuse, en préférence, ceux, heureux, de son enfance. »  (Pages 13 et 14)

« Jonas est un jeune homme anxieux, préoccupé, troublé, traqué par le souvenir d'une terrible catastrophe dont il refuse de parler. Il est célibataire et prétend se complaire dans ce statut depuis une douloureuse cassure amoureuse, sans cesse ajournée, dont il nie la réalité. Ces deux événements destructeurs ont tué le peu d'audace qu'il possédait dans ses relations avec les autres, singulièrement avec les femmes. Il a tenté quelques aventures qui l'ont laissé insatisfait, pire encore, préoccupé quant à ses capacités sexuelles. Pourtant, son visage osseux aux pommettes saillantes, ses cheveux noir de jais, ses yeux clairs perçants, enfoncés dans des arcades sourcilières légèrement proéminentes, son regard sombre attirent l'attention d'une foultitude de femmes.
Sa perplexité le pousse à se préoccuper en priorité de son apparence extérieure. Chaque matin, il s'observe et inspecte son corps dénudé devant le miroir. Il aime déambuler nu dans sa chambre, se retrouver, devant son reflet, face à son corps de haute taille, bien proportionné, prendre conscience qu'il n'est pas laid. Après, le doute irréfragable ressurgit. Il saisit un petit miroir, le tient derrière sa tête et scrute le sommet de son crâne pour surveiller l'évolution d'une calvitie, quasi invisible dans la densité de ses cheveux. »  (page 26)

couverture Aiguillage

Biographie

Née en 1959, je suis professeur de français.
Après avoir fondé une grande famille- j’ai 4 enfants-, j’ai travaillé comme interprète gestuelle dans l’enseignement pendant 5 années.
Je me suis ensuite engagée pendant 20 ans dans l’enseignement professionnel, avec passion pour ces élèves peu disposés à s’intéresser à la langue française !
Connaissant la langue des signes, j’ai continué à donner des cours de français à des sourds adultes dans une ASBL de Liège, parallèlement à ma carrière d’enseignante.
Après la mort de mon fils de 24 ans, j’ai arrêté de travailler et j’ai écrit mon premier roman « Aiguillage ».
Mon deuxième roman est en gestation.
J’ai deux passions : mon mari et mes enfants.
J’aime le travail de la terre, les fleurs et les longues promenades dans la nature.
J’habite dans la région de Liège (Belgique)
Résumé

Mon livre est construit autour de trois personnages, trois points de vue narratifs.
Sans le savoir, ces personnages sont liés l’un à l’autre. C’est au fil des pages, en découvrant la vie de chacun que le lecteur comprend les liens complexes et douloureux qui les relient.

Les 3èmes Sciences à Bérinzenne

Avec notre classe de sciences, nous avons passé une journée au Domaine de Bérinzenne pour explorer la faune et la flore. La première partie de la journée était consacrée à la découverte du musée de la forêt et de l’eau. Ensuite, nous sommes rentrés au centre où madame Lejeune nous attendait avec un pain saucisse. A la suite de ce temps libre, nous avons découvert les tourbières ainsi que la flore de cet écosystème si particulier. Du sommet de la tour, nous avons observé le paysage. Quelle belle journée.
Martin Henry  (3ème sciences)

Les 3è Sciences à Bérinzenne

 

Bicentenaire de la naissance de Don Bosco
Le 23 octobre au Théâtre St Michel à Bruxelles

« La relation avant tout...En avant toutes ! »

Dans le cadre de la fête du bicentenaire de Don Bosco, en présence de Mme Milquet, Ministre de l’Enseignement et de Monsieur Etienne Michel, directeur général de l’Enseignement Libre, les représentants des douze établissements du fondamental et du secondaire de Belgique francophone se sont tous réunis, pour la première fois, sur la scène du Théâtre Saint-Michel à Bruxelles le vendredi 23 octobre.
Cette journée, organisée par le service Don Bosco Formation Belgique et des représentants de l'équipe des directeurs, a été pensée comme un temps de co-formation, et un partage des pratiques sur scène. C'était une approche originale du thème : « La relation avant tout...En avant toutes ! »
Certains sont arrivés avec les pieds de plomb : « Encore une journée pédagogique ! » et sont repartis « re-boostés », enthousiastes, joyeux car nous avons beaucoup ri ! Pour rencontrer ce public très varié et nombreux, où nous étions plus de mille, nous avions renoncé à une journée « colloque » au profit d'une journée participative avec un panel très varié de propositions.
Le corps de la journée était dédié au partage des talents des équipes éducatives dans le but d'inspirer les collègues des autres écoles et d'incarner le réseau salésien belge francophone ! Il y a tellement d'ingéniosité pour répondre aux défis quotidiens...! Et puis, cela nourri la joie, l'espérance, car cela met les acteurs de nos écoles dans leur force. Ce sont eux les experts après tout ! La transmission des pairs par les pairs, si cher à Don Bosco, pratiqué avec les adultes...
Sur scène, les personnes sont venues présenter de façon créative et ludique ce qui se pratique très concrètement à travers différents projets dans nos écoles. Cela a été le résultat d'un long travail de terrain. Pendant une année, nous avons collecté les pratiques pédagogiques reconnues comme pertinentes par les équipes dans chacune des écoles. Nous avons demandé ensuite à Paolo Doss, de nous aider à mettre ce travail en scène. Durant cette journée, les idées ont été jouées de manière créatives devant tout le monde. La conférence de Vincent Flamand en a donné le cadre théorique.

Bicentenaire naissance Don BoscoBicentenaire naissance Don Bosco Bicentenaire naissance Don BoscoBicentenaire naissance Don Bosco Bicentenaire naissance Don BoscoBicentenaire naissance Don Bosco Bicentenaire naissance Don BoscoBicentenaire naissance Don Bosco Bicentenaire naissance Don BoscoBicentenaire naissance Don Bosco Bicentenaire naissance Don BoscoBicentenaire naissance Don Bosco Bicentenaire naissance Don BoscoBicentenaire naissance Don Bosco Bicentenaire naissance Don BoscoBicentenaire naissance Don Bosco

Glisser la souris sur les petites photos
pour les voir apparaître en grand

>

Il y en a eu beaucoup : les rires, la poésie, l'autodérision, la surprise du travail des équipes : quelle inventivité ! La formidable énergie présente, le sentiment d'unité tout au long de la journée malgré la diversité des interventions, l'enthousiasme et surtout l'envie plus que jamais de mettre des couleurs dans leur classe en rentrant !
Nous tenons à remercier vivement et à féliciter l’équipe de Remouchamps qui a donné une si belle image de notre école ! Grand merci et bravo à Gaëlle, Cédric, Gauthier, Anne-Marie, Marie-Noëlle, Alain, Marie, Elodie, Justine, Raphaël, Angelo, Jérôme, Manu, Clémence, Quentin, Chantal, Malika, Jean-François, en espérant n’oublier personne !

Chapeau ! Cette journée en valait vraiment la joie !!
Dominique Germain, directeur

Le film réalisé par notre école

lien vers video

Le film du bicentenaire

logo bicentenaire 

Du nouveau matériel pour la rentrée

Salle de gym

Après le toit, les portes, les châssis de fenêtre et volets, il ne restait que l’éclairage à refaire dans notre salle de gym ! C’est chose faite ! Un tout nouveau système d’éclairage LED est mis en place ! Celui-ci permet de maintenir automatiquement  un niveau d’éclairement de 800 lux au sol ! L’objectif de l’installation est triple : premièrement il améliore la qualité de l’éclairage, ensuite il permettra de réaliser des économies et finalement, il doit permettre de conscientiser tout un chacun sur les technologies nouvelles qui permettent de faire des économies d’énergie. Merci à la société ELR de Remouchamps pour la parfaite réalisation de ce chantier.  Ce projet de plus de 17.000€ est subsidié à 60% par la communauté française.

nouvel éclairage nouvel éclairage

Ateliers mécaniques et soudure.

Enfin notre vieille scie à ruban (de 1964) a quitté l’atelier mécanique pour être remplacée par une toute nouvelle scie à commande numérique. Quel changement et quel plaisir pour les enseignants et étudiants de pouvoir travailler sur ce que l’on fait de mieux en matière de sciage.

nouvelle scie menuisier

Pour nos soudeurs aussi il a fallu investir car la scie qui était utilisée était trop petite. Là c’est une scie semi-automatique qui est installée. Elle permettra, principalement aux étudiants  de 7ème soudure sur tôles et sur tubes d’avoir du matériel adapté à la taille de leurs réalisations.

Bon travail à tous.

nouvelle scie soudeur

Voyage humanitaire au Maroc

voir la page Voyages humanitaires

Après-midi de classe " convivialité "

Le jeudi 24 septembre après-midi, les cours ont été suspendus dans les classes afin d’organiser la journée convivialité. L’objectif est évidemment, en ce début d’année scolaire, de mieux se connaître et de tisser des liens entre les jeunes et entre adultes et jeunes. Diverses activités étaient au programme : balade, match de foot, barbecue, jeux de coopération, quizz, …

Une belle occasion de construire la relation pédagogique qui repose sur la connaissance mutuelle, la proximité, la bienveillance et la confiance.

journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite
journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite journee convivialitejournee convivialite

Glisser la souris sur les petites photos
pour les voir apparaître en grand

"Forestia": une journée inoubliable

« Ce jeudi 24 septembre 2015 a été, pour moi, une journée magnifique. Je me suis éclatée. Le parcours aventure (« accrobranche ») était super et le parc animalier très intéressant. Je n’oublierai jamais les personnes qui m’ont fait sourire et rire durant cette belle journée ensoleillée. A vous, merci ! » Une élève de 3ème sciences (3GT1).

Forestia

 

Retraite 4ème

voir la page Retraite 4ème